Créer son entreprise en franchise ou en solo : quelles différences ? 1/7

  • Créé le : 09/09/2019
  • Modifé le : 09/09/2019

Chaque année, des milliers d’entrepreneurs se lancent dans le grand bain de la création. Certains optent pour la franchise et les autres pour une création en solo. Quelles sont les différences entre les deux formules ? AC Franchise vous propose dans ce dossier de revenir dans le détail sur les avantages et les inconvénients des deux options pour que vous puissiez mieux décider le jour venu !

Au sommaire de ce dossier :

Différence 1 : En franchise, l’avantage d’un concept clé-en-main :

En optant pour la franchise plutôt qu’une création en solo, un entrepreneur profite d’une recette originale qui a fait ses preuves. Au négatif, le concept doit être respecté à la lettre. Aucune liberté n’est admise pour garder toute la cohérence du réseau.

Différence 2 : En franchise, l’avantage d’une notoriété établie :

Le créateur solo part de rien. Il doit construire la notoriété de son entreprise à la force du poignet ! Un franchisé quant à lui peut s’appuyer sur la notoriété de son enseigne. Un avantage décisif au démarrage mais aussi après !

Différence 3 : En franchise, le créateur n’est jamais seul :

Accompagnement avant ouverture, aide au lancement, visites régulières des animateurs de l’enseigne, soutien juridique, informatique… un créateur en franchise peut à tous moments compter sur l’équipe du franchiseur !

Différence 4 : En franchise, le créateur bénéficie de la force d’un groupe :

Négociations serrées avec les fournisseurs, R&D, outils mutualisés… en optant pour la franchise, un créateur bénéficie de facilités décisives au quotidien pour une meilleure rentabilité.

Différence 5 : En franchise, un investissement plus conséquent :

Local bien placé, équipements standardisés, droit d’entrée, royalties… la création en franchise revient toujours plus chère qu’en solo. Ceci étant, le concept clé-en-main, la notoriété de l’enseigne, et l’accompagnement du franchisé rassurent les banques !

Différence 6 : En franchise, une revente de l’entreprise sous conditions :

Le contrat de franchise est signé intuitu personæ, c’est-à-dire en considération de la personne. En cas de revente, le repreneur doit être agréer par le franchiseur. En solo, l’entrepreneur est libre de vendre à n’importe qui.

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.