Différence 2 : En franchise, l’avantage d’une notoriété établie 3/7

  • Créé le : 09/09/2019
  • Modifé le : 16/06/2020

Le créateur solo part de rien. Il doit construire la notoriété de son entreprise à la force du poignet ! Un franchisé quant à lui peut s’appuyer sur la notoriété de son enseigne. Un avantage décisif au démarrage mais aussi après !

Midas, Bureau Vallée, Darty, Laforêt, Naf-Naf, Poivre Rouge, La Mie Câline, Biocoop, Netto, O2, Franck Provost… dans toutes les villes de France, petites ou grandes, les noms de ces enseignes viennent rythmer les rues des centres villes et des centres commerciaux.

Connues et reconnues, ces enseignes bénéficient d’une forte notoriété façonnée par des années de communication, mais aussi par une omniprésence des points de vente sur tout le territoire.

En franchise, l'avantage d'une notoriété établie

Un avantage à toutes les étapes du contrat

La notoriété d’enseigne est un avantage certain à toutes les étapes du contrat de franchise. Avant et pendant l’ouverture, les clients habitués à l’enseigne l’attendent de pied ferme. La communication autour de l’ouverture est également facilitée. En effet, plus l’enseigne est connue et plus l’ouverture localement a de retombées rapides. Il est de plus inutile de présenter ce que fait l’enseigne : tout le monde le sait déjà !

Après le démarrage, le nouveau point de vente bénéficie toujours de sa renommée. Quand un client cherche une adresse sur les pages jaunes ou d’autres supports, il va de préférence se diriger vers l’enseigne qui a la plus grande renommée. De plus, quand l’enseigne propose en national des offres particulièrement attractives et communique dessus, tous les points de vente de l’enseigne en profite.

L’autre atout de la notoriété d’une enseigne tient à la confiance qu’elle inspire naturellement. Une enseigne connue est en effet a priori une enseigne sérieuse. L’effort de captation et de transformation des prospects en clients est ainsi théoriquement plus simple. De plus, en cas de litiges avec un revendeur local, le client sait pertinemment qu’il pourra se faire entendre « plus haut » au siège. Les services après-vente structurés rassurent les clients.

Attention toutefois : si l’enseigne se repose trop sur ses lauriers et qu’elle ne sait pas prendre les tournants technologiques et stratégiques en innovant régulièrement, elle ne perdra peut-être pas en notoriété mais perdra en pertinence… et donc en rentabilité.

En solo, une notoriété à construire

En solo, la notoriété d’enseigne est inexistante au démarrage. Le créateur pour trouver des clients va devoir prospecter plus durement. Il faudra à chaque fois qu’il explique ses activités, qu’il justifie ses offres, etc. A chaque client, il devra également convaincre de son sérieux et de ses compétences. Face à des concurrents sous enseigne nationale, il devra redoubler d’effort.

Le démarrage sans le bénéfice de la notoriété d’une enseigne nationale sera forcément plus long et laborieux. Ceci étant, ce travail de prospection peut s’avérer payant et gratifiant. L’originalité de l’activité et son positionnement peuvent faire toute la différence.
Quand l’activité est bien lancée, le créateur solo peut facilement la faire évoluer en fonction des opportunités de partenariat qui rencontre sur sa route.
Le bouche à oreille aidant, la notoriété d’un petit artisan ou d’un commerçant avenant peut rapidement décoller.

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Mobalpa

Le spécialiste de l'aménagement global de l'habitat

Apport : 60 000€

CA moyen : 1 500 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.