Différence 4 : En franchise, le créateur bénéficie de la force d’un groupe 5/7

  • Créé le : 09/09/2019
  • Modifé le : 16/06/2020

Négociations serrées avec les fournisseurs, R&D, outils mutualisés… en optant pour la franchise, un créateur bénéficie de facilités décisives au quotidien pour une meilleure rentabilité.

En franchise, le créateur bénéficie de la force d'un groupe

Selon le principe que l’union fait la force, le modèle de développement de la franchise a clairement l’avantage de mutualiser les efforts. De nombreux services opérationnels sont ainsi à disposition de tous comme notamment :

  • une centrale d’achat qui va négocier en très grosse quantité des produits et obtenir des prix plus attractifs ;
  • un service de partenariat qui va négocier des contrats grands comptes au niveau national pour aider les franchisés dans leur prospection ;
  • un service après-vente opérationnel qui va prendre en charge les matériels défectueux ;
  • un service logistique efficace pour approvisionner tous les points de vente ;
  • un service juridique qui va rester constamment en veille ;
  • un service communication qui va décliner les campagnes nationales en PLV locales ;
  • un service marketing qui saura définir des offres en accord avec les attentes des clients ;
  • un service R&D qui planchera en continu pour créer les produits de demain et ainsi rester dans la course ;
  • un service DRH qui aidera les franchisés dans leurs recrutements ;
  • un service formation pour élaborer des programmes de formation continue dédiés ;
  • etc.

Comme on le voit, la force de frappe d’un réseau de franchise apporte un véritable confort au quotidien au franchisé. Bien évidemment, ces services ne sont pas gratuits : ils sont financés en partie par les redevances périodiques (royalties) et en partie par les redevances de communication. Tout cet argent mis dans un pot commun va servir à tous.

En solo, tous ces services doivent être gérés par l’entrepreneur seul. Les finances n’étant pas extensibles, des arbitrages seront nécessaires. Les investissements à consentir vont devoir s’étaler dans le temps.

En terme de rentabilité, la mutualisation des services permet aux franchisés d’obtenir des conditions privilégiées d’exploitation. La centrale d’achat notamment est clairement un avantage. Les négociations sur des gros volumes permettent d’obtenir des prix très concurrentiels.

Le solo de son côté ne pourra jamais obtenir les mêmes conditions… par contre, il peut fixer les prix comme il le souhaite, sans toutefois perdre de vue les prix pratiqués par la concurrence ! Il peut aussi faire évoluer son panier moyen en ajoutant des produits ou services en partenariat, ce qui est impossible dans le cas d’une création en franchise.

Autre avantage concurrentiel, la négociation avec les grands comptes assure aux franchisés un minimum d’activité. Ce type de négociation est inaccessible pour le créateur en solo !

Tous ces éléments mis bout à bout ont un effet positif sur le chiffre d’affaires de l’entreprise franchisée. La rentabilité immédiate est de ce fait souvent plus élevée en franchise qu’en solo. Et à l’heure de la revente de l’entreprise, le fait de générer plus de chiffre d’affaires permet de faire monter le prix de cession.

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Norauto

Le pionnier du concept de centre auto en France

Apport : 100 000€

CA moyen : 1 300 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.