Se lancer en franchise : Combien ça coûte ? 2/9

Devenir franchisé ne se fait pas simplement en signant un contrat de franchise. Il est clair que la franchise exige des moyens humains, techniques… et financiers importants. Les moyens financiers sont un des éléments clés de la réussite d'une franchise vu qu'il va devoir s'acquitter de divers coûts tels que :

Le droit d'entrée

C'est un montant à verser au franchiseur qui donne au franchisé le droit d'entrer dans le réseau et notamment d'utiliser sa marque, son concept et ses outils. Fixé par la tête de réseau, le droit d'entrée dépend de la renommée de la franchise, de son ancienneté, de son succès, de son secteur d'activité et surtout des services rendus par le réseau à ses adhérents pour leur démarrage….

Citons par exemple le cas d'une nouvelle franchise, récemment créée. Cette dernière privilégie souvent le recrutement rapide de franchisés tout en fixant un droit d'entrée abordable ce qui peut être dangereux pour sa trésorerie si ce droit d'entrée ne couvre pas les frais engagés par le franchiseur pour trouver, recruter et lancer un nouveau franchisé.
Par contre, une franchise qui a fait ses preuves, qui bénéficie d'une forte renommée, va sûrement fixer un droit d'entrée plus élevé alors qu'elle en aurait moins besoin pour sa trésorerie. Ce n'est pourtant pas le seul critère puisque l'importance des services rendus est essentielle. Le futur franchisé peut toujours comparer avec d'autres enseignes du même secteur.

L'emplacement

Le local commercial doit correspondre aux normes établies par le franchiseur (superficie, emplacement…). Il faut parfois prévoir de payer un pas-de-porte. Une fois le local choisi, il faut le mettre aux normes de sécurité avant de lui donner les couleurs de l'enseigne.

L'aménagement du local

Son coût varie selon la surface et le concept. Il faut l'équiper de mobilier, d'équipement informatique, de matériel de bureau.… Certains réseaux de franchises demandent à leurs franchisés de s'occuper eux-mêmes de la décoration de leurs points de vente.

L'achat du stock de départ

Une fois encore, tout dépend du secteur d'activité. Les franchises de services n'ont pas de stock, contrairement aux chaînes de magasins qui requièrent des stocks de départ coûteux. Citons par exemple : la bijouterie, l'informatique…

Les frais relatifs à l'installation

Il ne faut pas négliger les dépenses liées à la consultation d'experts de la franchise, les frais administratifs…
Le franchisé doit également faire une étude de marché avant de se lancer dans l'aventure.

La participation financière au budget de publicité de l'enseigne

Cela varie d'un réseau à un autre selon ce qui a été mentionné dans le contrat. Souvent, le franchisé doit participer au budget publicitaire de l'enseigne qui est généralement calculé selon un pourcentage fixé du C.A du franchisé...  le plus souvent à hauteur de 1 à 5 % (parfois, cette redevance peut être fixe).

Les royalties

C'est le montant que le franchisé verse au franchiseur, une fois par an, durant toute la durée de son contrat de franchise. C'est un pourcentage proportionnel au chiffre d'affaires du franchisé, fixé dans le contrat de franchise. Il varie d'une franchise à une autre, de 1 à 15% du CA.

Le fonds de roulement

Démarrer une affaire avec des caisses vides est déconseillé. Le franchisé est tenu d'assumer des dépenses fixes comme les salaires, le loyer, etc.

Pour qu'une franchise réussisse et afin d'éviter les mauvaises surprises, il est important de faire une estimation précise de tous ces frais, d'identifier les éventuelles difficultés et de ne pas hésiter à demander l'avis d'experts avant de se lancer.

Informations clés

  • Crée le: 14/09/13 02:00

Les franchises qui recrutent