PETIT BOY

Mode enfant et puériculture

Apport personnel minimum : 60000 EUR

Type de contrat : franchise

Un des réseaux emblématique des chaînes et franchises de mode enfantine est à vendre

L'enseigne de mode multi marques SWOON qui a été placé en redressement judiciaire en mars dernier fait l'objet de convoitises de la part de grands groupes de chaînes et franchises de mode comme le Groupe Zannier (IKKS, Z, catimini, onstep, teenfactory, enfance, mon plus beau souvenir…).

LE CONTEXTE ACTUEL DES CHAINES ET FRANCHISE DE MODE A EU RAISON DE L'ENSEIGNE

Même s'il ne reste qu'une trentaine de boutiques des 68 magasins que comptait le réseau Petit Boy à son rachat en 2007 par Stéphane Bazoche et Frédéric Metge, la grande majorité des 22 propositions reçues par l'administrateur judiciaire ne semblent porter que sur une partie des points de vente restants. Seules trois d'entre elles envisagent la reprise de l'ensemble du réseau et des marques détenues (Swoon, Petit Boy et Contre vents et marées).
Le contexte actuel particulièrement tendu du marché des chaînes et franchises d'habillement et les coûts fixes de l'entreprise auront eu raison de l'effort de relance qui avait accompagné son rachat et son repositionnement sur le créneau moyen haut de gamme pour les filles et garçons de 0 à 16 ans.

UN DEVELOPPMENT PROCHE DE LA FRANCHISE RESTE EMBRYONAIRE

Face au manque de rentabilité de son réseau, les instances dirigeantes avaient mis en place une série de mesures destinées à réduire les pertes : ce fut le cas par exemple de la vente d'une vingtaine de magasins, une nouvelle réorientation de la marque vers les 10-16 ans, un développement des licences (Corléone, Bob Sinclar, Cathy Guetta) sans toujours le succès escompté.
En l'absence de moyens de financement pour relancer le développement réseau, la Direction avait également décidé en 2010 de se lancer en commission affiliation. Ouvert à Perpignan, ce premier point de vente a été le seul à voir le jour. Elle affirme cependant que certains magasins sont rentables ou presque rentables et que les changements opérés tant dans la stratégie de l'enseigne qu'au sein de son réseau a mené à une nette amélioration de ses ventes et de son taux de marge. Une amélioration pourtant insuffisante pour atteindre un point mort vital pour sa survie.
Après une tentative récente de rachat infructueuse par un des fournisseurs, le réseau Swoon se voit contraint de jeter l'éponge. Stéphane Bazoche et Frédéric Metge toutefois actionnaires de Fashion Link Agency, fournisseur de marques de mode enfantine pour les magasins multimarques.
Découvrez les autres réseaux de franchise de prêt à porter qui recrutent et les vidéos sur les franchises de prêt à porter disponibles sur le site AC Franchise TV.
Article mis en ligne par Isabelle, Rédactrice AC Franchise

Les derniers articles PETIT BOY

L'enseigne de mode enfantine change de nom et monte en gamme

par - plus de 8 ans

Le réseau des 68 magasins de la marque de confection enfant Petit Boy vient d'être absorbé par la société Jdi Fashion et le fond de pension d...

Petit Boy n'appartient plus à Asiatex !

par - presque 9 ans

Après avoir redressé les comptes de l'enseigne de prêt-à-porter Petit Boy, Asiatex l'a revendue en décembre 2007 sans divulguer le nom du rep...

Une course contre la montre

par Deslandes Dominique - plus de 10 ans

Le repreneur de Petit Boy, Asiatex, aurait déjà assuré la fabrication pour la collection hiver 2006-2007. C'est près de 500 000 pièces qui auraient été fabriquées par des fournisseurs chinois. Il a fallu fair...

Informations clés

  • Crée le: 27/06/12 02:00

Les franchises qui recrutent