Interview de Slimani Devevey, franchisé Spar en Bretagne

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / Interview de Slimani Devevey, franchisé Spar en Bretagne
  • Créé le : 24/05/2004
  • Modifé le : 24/05/2004

Mr Slimani Devevey nous parle de son métier et il le fait vraiment de manière intéressante. Vous aussi, faites publier vos points de vue dans LES INTERVIEWS d’ac-franchise.com. Répondez aux mêmes questions, ajoutez ce qui vous semble manquer et nous publierons sous réserve de relecture. acjeansamper@wanadoo.fr

ac-f : Pourquoi avoir rejoint ce réseau ?

SD : Mon épouse et moi voulions nous mettre à notre compte, devenir nos propres patrons et mettre ainsi toutes nos connaissances et compétences à profit.
Le choix du réseau a été facile car nous voulions garder une certaine liberté d’action dans un cadre toutefois bien défini. Casino est pour nous un partenaire privilégié plus qu’un fournisseur et ce n’est surtout pas un actionnaire à qui l’on doit des compte et qui nous lie à lui de façon irrémédiable.

En outre, Casino reste un groupe de taille humaine. Le sens de l’écoute y est donc plus développé et le travail en équipe plus propice. Casino a vraiment besoin des franchisés pour développer et conserver une enseigne dont il n’est pas le propriétaire. Cela se sent dès les premiers contacts,

ac-f : Quelle est la principale difficulté que vous avez du surmonter pour créer votre affaire puis/ou/et la faire vivre ?

SD : Lors du montage de l’entreprise et durant toute son exploitation, il ne faut pas hésiter à faire appel à des spécialistes. C’est vrai que cela a un coût. Cette dépense n’est pas négligeable surtout lorsque l’on est en phase de constitution et donc lorsque le chiffre d’affaires est nul.

Nous nous sommes rendu compte que le fait de passer par un avocat d’affaires qui a rédigé les statut de notre SARL, fait toutes les démarches (auprès du CFE centre de formalité des entreprises, des douanes, des impôts, du tribunal du commerce etc…) nous a fait gagner non seulement du temps mais aussi de l’argent, puisqu’il nous a fait économisé l’équivalent de ses honoraires en taxes diverses (nous sommes en effet situés dans une zone rurale aidée fiscalement, et cela, nous ne le savions pas).

Pour revenir à votre question, le manque de trésorerie est la principale difficulté que l’on peut rencontrer. Je l’ai évoqué plus haut, il faut « sortir » de l’argent avant même d’en avoir touché. Il faut donc faire très attention à l’aspect financier lors du montage du projet.

Mieux vaut ne pas gonfler les chiffres d’affaires prévisionnels mais plutôt les minimiser. (Nous n’avions prévu aucune progression de C.A alors que nous avions prévu des travaux, des réimplantations, et un accroissement du nombre de références)

Mieux vaut aussi financer aussi le crédit TVA, lié aux acquisitions de matériel, immobilisations… que d’aller voir son banquier au bout du second mois pour lui demander une facilité de caisse. D’une part parce que cela coûte moins cher et que les frais occasionné sont linéarisés dans le temps. (Il ne faut pas oublier qu’un fond de commerce se paye en 7 ans).

Pour résumer la principale difficulté est de maintenir une trésorerie qui permette de travailler sereinement. Je doit dire que le réseau Spar connaît parfaitement ce point et qu’il est prêt a nous aider lorsque nous en avons le besoin.

ac-f : Avec le recul, quels sont les principaux atouts que vous a apportés l’appartenance à votre réseau ?

SD : J’ai déjà répondu en partie. Les personnes à qui nous avons eu à faire depuis le montage du projet nous ont paru être des pros. Venant de la grande distribution, je connaissait les produits, les procédures et le management mais la proximité implique des compétences et non pas des techniques. C’est pourquoi, nous n’avions pas d’autres alternatives que de faire confiance aux cadres du réseau sur des point tout aussi variés que la création, le financement, les investissements à réaliser et les assortiments à détenir.
Avec le peu de recul que nous avons, il est certain que les choix qui ont été faits durant les différentes rencontres ( et discussions plus que négociations) ont été payants.

En outre l’image de l’enseigne est bonne. Spar reste pour les clients l’épicerie au sapin. Alors que les problèmes de sécurité alimentaire, de mal bouffe et de mondialisation sont au cœur des préoccupations des français, l’épicerie de proximité à une carte à jouer. Les clients nous connaissent et nous les connaissons. Ce n’est pas pour les prix qu’ils viennent mais pour les services : La qualité du produit en est le premier. Vous pouvez faire des livraisons à domicile, des aires de jeux pour les enfants, ou des cartes de fidélité, si vos produits ne sont pas de bonne qualités ni ceux qui répondent aux envies des clients tous vos efforts seront ruinés.

Cette question de qualité, CASINO l’a très bien comprise et a su mettre tout en œuvre, tant au niveau des entrepôts que des services aux franchisés. Cela nous permet d’offrir des produits extrêmement attractifs : en fruits et légumes une gamme terre et saveur, issue de l’agriculture raisonnée, une gamme de produits biologiques en épicerie, en cave ou en crémerie, les produits CASINO sont également présents sur nos linéaires…
Plus que jamais l’enseigne bénéficie d’une image de sérieux et de qualité.

ac-f : Comment se passent les relations avec votre réseau ? Pouvez-vous conseiller à un candidat de rejoindre votre réseau et pourquoi ?

SD : Avec la meilleure volonté du monde, nous ne pouvons pas tout faire tout seul. Il faut savoir s’entourer. Si vous êtes commerçant, vous n’êtes pas forcément comptable, et vice et versa.
Le réseau Spar propose de l’aide dans tous les domaines de notre activité. Qu’il s’agisse de questions de logistique, de gestion, d’animation commerciale, de merchandising, nous avons toujours des réponses aux problèmes soulevés. Et s’il y a besoin, une ou plusieurs personnes se déplacent.

Au même titre que nous nous devons être proches de nos clients, les équipes de SPAR sont proches des leurs (à savoir nous). Il existe d’ailleurs des directions régionales qui ont toutes une structure permettant de répondre à nos besoins.

D’autre part j’ai l’intime conviction que le groupe a la volonté de développer l’enseigne en France et travaille beaucoup dans ce sens. Il ne faut pas oublier que SPAR France n’est qu’une goutte d’eau par rapport à SPAR international (Autriche, Irlande, pays bas, Afrique du sud, Grande Bretagne, Allemagne,…) Si casino veut conserver la « propriété » de la marque en France, le groupe se doit de faire de gros efforts pour l’animer et la développer.

ac-f : Quel est le principal conseil que vous donneriez à quelqu’un qui veut créer son entreprise dans votre domaine d’activité ?

SD : Travailler dans le commerce de proximité est une décision qui doit être prise en famille et doit être un choix. Je veux dire

Plus de franchises
Franchise MAISON DEMEUSY MAISON DEMEUSY

Boulangerie, pâtisserie, traiteur

Apport : 90 000€

Franchise DIETPLUS DIETPLUS

Institut de beauté, esthétique

Apport : 5 000€

Franchise HEYTENS HEYTENS

Décoration et linge de maison

Apport : 50 000€

Franchise LES COMPTOIRS DE LA BIO LES COMPTOIRS DE LA BIO

Produits bio et naturels

Apport : 100 000€

Franchise GROSFILLEX FENETRE GROSFILLEX FENETRE

Artisanat pour l'habitat

Apport : 40 000€

Franchise MR. BRICOLAGE MR. BRICOLAGE

Bricolage et jardinage

Apport : 150 000€

Franchise GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES GROUPEMENT LES MOUSQUETAIRES

Supermarché et Supérette

Apport : 65 000€

Franchise BODY MINUTE BODY MINUTE

Institut de beauté, esthétique

Apport : 30 000€

Plus de franchises

Actualités

Réseau de magasins spécialiste de vos travaux, Brico Cash propose à tous les particuliers, bricoleurs avertis ou professionnels un large choix de produits nécessaires à la construction et à la rénovation aux tarifs les plus bas du marché. Son succès l’enseigne la doit à ses nombreux points forts ainsi qu’à et ses deux formats de […]

Malgré le ralentissement général lié à la crise sanitaire, l’enseigne dédiée à la décoration et à l’équipement de la maison à petits prix Centrakor garde le cap et envisage de maintenir la cadence en 2021. Au programme : l’ouverture 25 nouveaux points de vente en France et en Belgique. Dynamisme & Persévérance Avec l’implantation de 30 […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Attila

Réparation, entretien et maintenance de toitures

Apport : 40 000€

Droit d'entrée : 26 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.