Un bilan 2010 positif et des résultats toujours prometteurs pour les franchises de services à la personne

Malgré la crise et les difficultés économiques ressenties par de nombreux secteurs d'activités, celui des services à la personne affiche un bilan satisfaisant pour 2010. Il reste l'un des plus dynamiques de l'économie française et l'un des principaux moteur du créneau franchisé, en France, que ce soit en termes d'emplois, d'augmentation de la valeur ajoutée ou même d'innovation dans les services proposés.

Rénovation du concept d'agrément dans le secteur de services à la personne

Au-delà de l'aspect quantitatif, l'année 2010 aura notamment été marquée par une nouvelle professionnalisation du secteur, une meilleurs promotion de la formation, l'arrivée de nouveaux services et métiers, un reforcement des démarches qualité mais aussi la mise en place d'un partenariat entre l'Agence nationale des services à la personne et le Pôle Emploi, permettant de renforcer la visibilité du secteur.
D'un point de vue plus réglementaire, des aménagement ont également permis plus de souplesse pour la création d'activités de services à la personne. Concrètement, une loi de 2010 sur les réseaux consulaires, le commerce et l'artisanat a rénové le concept de l'agrément. Dorénavant, cet agrément n'est obligatoire que pour les organismes qui s'adressent aux publics dits "fragiles" comme les enfants ou personnes dépendantes.

Des nouveautés pour 2011 ? Elles sont surtout d'ordre financier :

1 - La loi de finances pour 2011 va supprimer l'abattement de 15 points sur les cotisations sociales dont bénéficiaient les particuliers-employeurs qui déclarent leurs employés au salaire réel (le régime du forfait est toutefois maintenu) ;
2 - Les exonérations de charges patronales, à hauteur du Smic et bénéficiant aux entreprises et associations exerçant dans le secteur des services à la personne, sont également supprimées. Les organismes de services à la personne bénéficieront désormais des allégements de charges sociales de droit commun.
Les deux dispositions auront-elles un effet direct sur le recours, ou non aux franchises de services à la personne ? Réponse dans un an mais la hausse des prix demeurera modeste, la couverture sociale des salariés s'améliore donc l'activité se pérennise et la fiscalité demeure attractive. L'impact devrait être faible et le marché orienté à la hausse.

Regardez aussi nos vidéos sur les franchises de service à la personne

Articles similaires

Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

par MA - 11 jours

On a constaté que la part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d'ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l'Apic, interviewé par CBanque, revient sur l'état actuel du marché et les amb...

Le bio français en progression

par Hk - 12 jours

Le bio a le vent en poupe. De plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits bio, de saison et locaux. Les chiffres de l’Agence Bio le confirment : le secteur a enregistré une hausse de 14,7% en 2015 par rapport à l’exercice précéde...

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - 23 jours

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Informations clés

  • Crée le: 11/04/11 02:00

Les franchises qui recrutent