Enquête sur la franchise au Québec : méthodologie et comportements

Des questions sur les réseaux de franchise au Québec ? Une enquête publiée début janvier 2012 par ProfileSoft dressait un panorama très complet des profils des franchiseurs et franchisés au Québec, membres du Conseil québécois de la franchise (CQF). Avant d'entrer dans le vif du sujet, vous trouverez ci-dessous la méthodologie utilisée et les objectifs d'une telle enquête, ainsi que les premiers résultats liés aux comportements clés au travail des franchiseurs et franchisés. Une grille d'analyse très intéressante que l'on peut bien sûr relier au réalité de la franchise en France.

Une enquête sur le profil des franchisés et franchiseurs pour quoi faire ?

En lançant cette enquête de grande ampleur, le CQF souhaitait obtenir une photo des franchiseurs et franchisés membres ; d'augmenter la motivation du membership ; stimuler chez ses membres une prise de conscience de leurs forces et faiblesses ; élaborer un diagnostic des besoins de formation ; identifier les priorités de perfectionnement ; dégager le bilan du capital humain du membership ; optimiser l'utilisation du capital humain et, enfin, identifier le profil des franchisés performants.

Quelle méthodologie ?

L'étude menée par ProfileSoft a pu être réalisée grâce à la collaboration et à la participation volontaire du personnel du CQF et des 84 franchiseurs et de leurs franchisés via notamment un courriel d'information auprès des membres-franchiseurs par le CQF ; un courriel auprès des franchisés transmis par les franchiseurs ; un courriel additionnel auprès des franchisés envoyé par ProfileSoft (367 courriels). Le taux de participation des franchiseurs-membres a été de 16,6 % réparti entre 45 % de franchiseurs et 55 % de franchisés.
Cette enquête permet de dégager les grandes tendances quant aux profils des franchisés et franchiseurs en matière comportements au travail, l'aperçu de leur mieux-être professionnel et leurs besoins de perfectionnement.

Profils des franchisés et franchiseurs : quels comportements au travail ?

Selon une grille d'analyse, ProfileSoft a, en premier lieu, s'est penché sur les comportements clés au travail. L'organisme les a liés à sa cible de franchiseurs et franchisés.
Entrepreneurship : les franchisés et franchiseurs seraient efficaces et à l‘aise dans des situations de travail structurées, où les tâches sont bien établies et bien définies. Ils auraient besoin d'activités spécifiques à accomplir avec des épreuves à relever. Ils possèderaient des standards personnels raisonnables.
Motivation : les franchisés et franchiseurs seraient modérément orientés vers l'atteinte de résultats. Ils peuvent, à l'occasion, rechercher des objectifs comportant des défis. Ils sont déterminés et travaillent assez fort pour atteindre les objectifs établis. Ils acceptent une pression minimale leur permettant d'atteindre des résultats.
Leadership : les franchisés et franchiseurs auraient besoin d'une autonomie d'action minimale pour démontrer leur initiative. Ils doivent être bien supervisés mais recherchent les responsabilités. Ils sont efficaces dans un groupe bien organisé et apprécient les occasions de faire preuve d'un certain niveau d'indépendance.
Style d'intégration : les franchisés et franchiseurs seraient expansifs, chaleureux, sincères et pleins d'entrain. Ils communiqueraient facilement avec une grande variété de personnes occupant des fonctions différentes. Ils porteraient un vif intérêt aux interactions sociales et se feraient facilement de nouveaux amis. Ils seraient à l'aise dès le départ avec des gens nouveaux.
Orientation technique : les franchisés et franchiseurs seraient rationnels, factuels et précis, stimulés par un travail qui demande à résoudre des problèmes intellectuels et conceptuels. Ils sont animés par des tâches techniques et sont doués pour des fonctions spécialisées qui demandent de la méticulosité.
Retrouvez la suite de l'enquête avec une analyse des questions du mieux-être au travail et des besoins de formation des franchisés et franchiseurs québécois.
Audrey, rédactrice AC Franchise

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Le commerce, un pilier de l’économie marocaine

par Hajer Kacem - 3 mois

Avec 290 milliards de Dirhams de chiffre d’affaires, le commerce représente 9,4% du PIB du Maroc. Conscient des enjeux du secteur et des opp...

Informations clés

  • Crée le: 25/04/12 02:00

Les franchises qui recrutent