Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché
  • Créé le : 11/02/2017
  • Modifé le : 11/02/2017
La part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d’ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l’Apic, interviewé par CBanque, revient sur l’état actuel du marché et les ambitions des courtiers en crédit immobilier.  

D’après un article Vu Dans CBanque

L’Association professionnelle des intermédiaires en crédits

L’Association professionnelle des intermédiaires en crédits (Apic) est une association qui existe depuis 2010. Ouverte à l’adhésion, elle propose d’accompagner les courtiers, notamment pour leur permettre de se mettre en conformité avec les nouvelles réglementations de la profession d’intermédiaires.
« En 2014, l’Apic regroupe plus de 164 enseignes et des milliers de courtiers. Nous représentons environ 60 % de l’activité d’intermédiation de crédit en France« , explique Philippe Taboret.

Les courtiers veulent détenir 50 % du marché

Pour capter leur clientèle, les banques peuvent recourir au marketing, aux offres et aux prestataires. Les courtiers peuvent leur apporter de nouveaux clients et leur éviter des dépenses marketing. Il n’y a donc pas de concurrence selon Philippe Taboret. Pour lui, les courtiers représentant actuellement 30 % de la production des crédits à l’habitat et souhaitant arriver à 50 %, se partageront à parts égales le marché avec les banques qui en détiennent aujourd’hui 50 %.

L’hexagone serait en retard par rapport aux autres pays puisque « dans les pays européens où le métier est réglementé, les parts de marché oscillent entre 40 et 60 %« , explique-t-il. La France possédant désormais une réglementation très stricte, l’augmentation de la part de marché serait amorcée selon le président de l’Apic.


Ce retard est aussi dû au système français. Si au Royaume-Uni, « une réglementation pour les intermédiaires existe depuis plus de 20 ans« , en France l’encadrement des intermédiaires ne date que de 2013.

Spécialisation et nouvelles enseignes sur le marché

Tous les IOBSP (intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement) n’ont pas le même statut. On trouve les courtiers qui dépendent du client et qui se chargent de négocier des contrats commerciaux avec les banques mais également les mandataires qui dépendent d’une ou plusieurs banques et qui engagent leur propre responsabilité.  

Les courtiers réunissent généralement trois activités: « le crédit immobilier, le rachat de crédits et l’assurance, comme l’assurance-emprunteur« , explique Philippe Taboret.

Avec la nouvelle réglementation, de nouvelles enseignes font leur apparition. « Cependant le nombre de conseillers, d’acteurs est en baisse. Les courtiers isolés ont parfois du mal à respecter les nouvelles règles« .

(AC Franchise a dressé pour vous la liste des franchises de courtage en prêts immobiliers parmi lesquelles on rouve de nombreux professionnels et notamment chez UCI Union de crédit Immobilier.  )

Evolutions du marché

En 10 ans, le nombre de dossiers traité par les courtiers a doublé pour atteindre 30 % des parts du marché.
Un changement de mentalité des consommateurs a également été décelée, ils se renseignent et comparent, « car c’est aussi de plus en plus complexe de jongler entre les prêts et les assurances« .

Cependant, le directeur général adjoint de Cafpi prévient de la difficulté, pour un particulier, d’effectuer ce genre de comparaisons à cause des détails techniques qui sont très importants et pas évident à appréhender, mis à part le nombre important d’enseignes de crédits et du temps restreint dont il dispose pour choisir un produit ou une assurance.  

A propos des objectifs des intermédiaires, Philippe Taboret confie qu’ils souhaitent proposer d’autres services. Les banques voulant aller plus loin dans l’externalisation, cela leur permettrait de gagner des parts du marché. Comme c’est le cas au Royaume-Uni, ils pourraient « «aider» les clients à ouvrir des comptes bancaires« .

Plus de franchises
Franchise GARDEN ICE CAFE GARDEN ICE CAFE

Restaurant à thème

Apport : 200 000€

Franchise HELP Confort HELP Confort

Entretien et rénovation

Apport : 30 000€

Franchise MOBALPA MOBALPA

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 60 000€

Franchise L’ONGLERIE L’ONGLERIE

Institut de beauté, esthétique

Apport : 15 000€

Franchise YVES THURIES – Chocolatier récoltant YVES THURIES – Chocolatier récoltant

Glace, Chocolat, confiserie

Apport : 30 000€

Franchise BRICOMARCHE BRICOMARCHE

Bricolage et jardinage

Apport : 100 000€

Franchise DISTRI CLUB MEDICAL DISTRI CLUB MEDICAL

Santé, pharmacie, dentaire

Apport : 50 000€

Franchise TOM&CO (Tom and Co/Tomandco) TOM&CO (Tom and Co/Tomandco)

Alimentation animale

Apport : 100 000€

Plus de franchises

Actualités

A Fos-sur-Mer le 5 septembre – Lancé en 2005, le réseau de lavage de véhicule sans eau, CosmétiCar est aujourd’hui leader sur son marché avec à son compte 70 agences mobiles et deux centres fixes. C’est la solution pour tous les particuliers et/ou professionnels qui souhaitent nettoyer leur véhicule sans perdre de temps ni gaspiller […]

Après avoir inauguré son nouveau concept store sur la Presqu’île de Lyon et au cœur de Strasbourg, la franchise King Jouet prépare une nouvelle ouverture dans Paris intra-muros. Cette dernière s’inscrit dans la nouvelle stratégie de développement de l’enseigne principalement axée sur la reconquête des centres villes grâce à un nouveau format de magasin de proximité […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.