La mode enfantine chic et pas chère revoit sa stratégie, pas tout à fait pareille…

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / La mode enfantine chic et pas chère revoit sa stratégie, pas tout à fait pareille…
  • Créé le : 18/09/2003
  • Modifé le : 18/09/2003

La marque est née d’un concept de chinage qui a bientôt 20 ans. DPam a fait ses preuves mais, victime de son succès, veut éviter d’être dépassée par ses concurrents, qui, pour la plupart, ont simplement repris l’idée.

L’enseigne n’est plus seule sur le marché des petits, de nombreuses marques l’ont rejointe : Orchestra, La Compagnie des Petits, Okaïdi, Tout Compte Fait, sans compter les étrangers comme Zara, Gap ou H&M. Elle a bien résisté mais aujourd’hui les chiffres parlent : le chiffre d’affaires du premier semestre 2002 est en recul de 7 %, avec un résultat de 3,4 millions d’euros, à comparer aux 8,7 de 1999, le moment est certes venu de réagir. Le nouveau PDG, Georges Spitzer, semble prendre les bonnes orientations : investissements pour un nouveau merchandising des boutiques et campagne de publicité, mais aussi réorganisation de la logistique et plus grande rotation des collections.

Si 23 magasins ont vu le jour en 2000, aucune ouverture n’aura lieu en 2003, en revanche la présentation des boutiques est complètement repensée. L’aspect mal rangé a vécu, les clientes sont surtout attachées à deux fondamentaux : le prix et le choix, mais désormais elles ne veulent plus fouiner, leur objectif est de gagner du temps. Donc la signalétique est plus soignée, avec des espaces clairement identifiés : layette, nuit, fille… Les paniers sont remplacés par des étagères et des présentoirs, les références sont renouvelées trois fois par saison afin de coller encore mieux à la demande. Quatre points de vente testent le concept et les réactions sont encourageantes. 19 autres boutiques devraient ainsi être relookées en 2003, Du Pareil Au Même consacre 1,8 millions d’euros à la rénovation de ses points de vente.

Pour les produits, la marque s’oriente désormais vers une approche horizontale, les collections se structurent par thème ou par silhouette et sont présentées sur des mannequins. Mais de nouveaux basiques vont également être lancés et la gamme des prix est élargie, il est possible de trouver des articles plus chers et toujours de bonnes affaires. Cette nouvelle conception permettra de maintenir le haut niveau de rentabilité, autour de 11 000 euros le m2. Le choix de la diversification reste mesuré, pas question de s’attaquer au marché de la femme enceinte par exemple, on se limite aux accessoires dans la chaussure ou la puériculture. Une ouverture vers l’étranger, comme l’Allemagne, pourrait aussi être envisagée.

Par ailleurs Du Pareil Au Même entreprend pour la première fois depuis son origine de s’engager dans une campagne de communication. Elle devrait miser sur une marque forte, accompagnée d’événements dans les points de vente. Puis c’est l’organisation de la logistique qui va être revue. Un nouveau progiciel de gestion doit permettre de planifier la chaîne de distribution afin de tenir compte des besoins de chaque boutique. Toutes ces mesures représentent des coûts auxquels le fonds d’investissement devra répondre avant de retrouver sa mise à plus long terme…

Dominique Deslandes

Plus de franchises
Franchise SPEEDY SPEEDY

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Franchise MEMPHIS MEMPHIS

Restaurant à thème

Apport : 150 000€

Franchise PERENE PERENE

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 60 000€

Franchise OTOP OTOP

Divers pour l'automobile

Apport : 20 000€

Franchise ATTILA ATTILA

Entretien et rénovation

Apport : 40 000€

Franchise MR. BRICOLAGE MR. BRICOLAGE

Bricolage et jardinage

Apport : 150 000€

Franchise JFG CLINIC JFG CLINIC

Institut de beauté, esthétique

Apport : 30 000€

Franchise MONCEAU FLEURS MONCEAU FLEURS

Fleuriste

Apport : 70 000€

Plus de franchises

Actualités

Emova Group compte actuellement 250 boutiques en franchise, sous ses différentes enseignes, et souhaite poursuivre son développement. Pour ce faire, il est à la recherche d’entrepreneurs en franchise ambitionnant de réussir à ses côtés. Avez-vous le bon profil de franchisé ? Pour rejoindre le réseau Monceau Fleurs ou devenir franchisé Au nom de la Rose, sachez […]

Manuela Laroche, issue d’une formation comptable, n’a pas attendu trop longtemps pour décider de se lancer dans l’entreprenariat, dans le secteur de l’art de la table et le linge de maison. Elle a rejoint le réseau Heytens en tant que franchisée en août 2017 afin de pouvoir concrétiser ses ambitions tout en étant accompagnée. Aujourd’hui, […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Attila

Réparation, entretien et maintenance de toitures

Apport : 40 000€

Droit d'entrée : 26 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.