Coiffure et esthétique : les nouveaux concepts

En un an, le secteur coiffure et esthétique a gagné plus de 150 franchisés, et vingt nouvelles enseignes. Dans le domaine de la beauté et du bien-être, se développent des enseignes spécialisées sur une unique activité : bronzage, spa, épilation… là où les esthéticiennes occupaient tout l'espace jusqu'à la fin des années 90. "Les salons d'esthéticienne trop peu rentables et trop peu professionnalisées, finissent par disparaître. Elles sont remplacées par des spécialistes qui assurent leur rentabilité grâce à une forte productivité."

Sur le marché de la coiffure, on observe à la fois "une baisse significative du nombre d'établissements indépendants, passé de 52.000 à 47.000 au cours des sept dernières années, et une hausse du chiffre d'affaires moyen des salons", souligne Jean Samper. Les franchisés gagnent naturellement du terrain, grâce à des modèles plus attractifs sur le plan marketing et des enseignes connues.

Les principales enseignes du secteur

Jean-Louis David
Marque historique créée en 1961, Jean-Louis David est depuis 2002 une filiale du groupe américain Régis qui exploite notamment les enseignes Saint-Algue et Intermède. Présent dans le monde avec 1.100 salons dont 537 en France, Jean-Louis David se développe en Europe avec une centaine d'implantations par an et une vingtaine en France.
» Nombre d'unités franchisées (taille du réseau) : 537 (540)
» Chiffre d'affaires annuel par unité : 340.000 euros
» Droit d'entrée : aucun
» Investissements totaux : 1.200 euros par m2
» Apport personnel minimum : 25 % du montant du projet
» Redevance d'enseigne : 3.000 euros par an par collaborateur (inclus : le budget formation, le budget de publicité et promotion locale, la redevance de savoir-faire et la redevance d'enseigne)
» Redevance de publicité : Aucun
» Formation : 20 jours (budget cotisé sur la redevance d'enseigne)
»  Zone de chalandise : villes de plus de 5.000 habitants en fonction du panier moyen

Esthetic Center
Franchise depuis 1999, Esthetic Center (anciennement Epil Center) est leader en France dans le domaine de la beauté et du bien-être sans rendez-vous. Avec une fréquentation moyenne par centre qui est passée de 20 clients par jour en 2003 à plus de 40 actuellement, Esthetic Center prévoit une quarantaine d'ouvertures par an.
» Nombre d'unités franchisées (taille du réseau) : 127 (129)
» Chiffre d'affaires annuel par unité : 220.000 euros (retour sur investissement : 36 mois selon le projet)
» Droit d'entrée : 16.500 euros
» Investissements totaux : 90.000 euros
» Apport personnel minimum : 40.000 euros
»  Redevance d'enseigne : 5 % du CA
»  Redevance de publicité : 1,5 % du CA
» Formation : 10 jours
»  Zone de chalandise : villes de plus de 20.000 habitants

Physiomins
Lancé en 1997 et propriété de la société Médiligne, Physiomins compte 93 centres d'amincissement en France et plus de 60 répartis dans 20 pays. L'objectif de l'enseigne est d'intensifier son implantation en Europe et d'atteindre notamment 250 points de vente en France d'ici 2010.
» Nombre d'unités franchisées (taille du réseau) : 93 (94)
» Chiffre d'affaires annuel par unité : 150.000 euros (retour sur investissement : entre 12 et 18 mois)
» Droit d'entrée : 12.200 euros
» Investissements totaux : 80.000 euros
» Apport personnel minimum : 30.000 euros
»  Redevance d'enseigne : 3 % du CA
»  Redevance de publicité : 358 euros par mois
» Formation : 15 modules de formation continue ; groupe de travail et d'échange ; 10 kits de communication locale par an
»  Zone de chalandise : villes de plus de 40.000 habitants

Vu dans JDN Management 03/07/2007

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 11 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 27 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 13/07/07 02:00

Les franchises qui recrutent