DELKO

Centre auto et Station service

Apport personnel minimum : 50000 EUR

Type de contrat : franchise

Témoignage de M. Philippe Lannes, franchiseur

Point de vue du franchiseur ou de la tête de réseau :

La franchise Delko est une franchise de garage automobile spécialisée dans l'entretien et la réparation automobile. Voici le témoignage de Philippe Lannes, franchiseur. 
Interview vidéo AC Franchise Delko réalisée en Novembre 2010
Philippe Lannes : Notre activité est  simple puisqu'il s'agit d'entretenir et de réparer tout ce qui est véhicule de mobilité de personnes et spécialement l'automobile aujourd'hui, bien qu'à l'avenir nous ne nous interdisons pas d'évoluer en fonction du marché. Le positionnement de Delko est très clair, aujourd'hui nous avons une approche globale du besoin de l'automobiliste quelle que soit la marque et quel que soit le problème de son véhicule, à l'inverse de nos concurrents qui sont beaucoup plus limités dans leur offre de service.
Les concessionnaires sont spécialisés sur une marque pour laquelle ils font l'intégralité des interventions. Les centres auto font une partie des interventions et sont souvent limités par leur implantation dans des zones commerciales où les automobilistes ne s'arrêtent que très peu de temps. Nous avons également d'autres concurrents comme les pneumaticiens, qui eux, font partie d'un métier d'origine du pneu et qui ont acquis ensuite un certain savoir-faire. Alors que Delko, depuis 11 ans, est à l'origine même du concept. Nous avons toujours eu cette approche globale.
Il y a énormément de voitures neuves qui sortent sur le marché à faible coût et les gens n'ont pas envie d'investir des sommes folles pour l'entretien donc ils se tournent vers nous. Nous avons de plus en plus de consommateurs qui ont des voitures âgées de quelques mois et qui viennent faire l'entretien chez nous. Depuis quelques années maintenant, des enseignes comme Delko sont autorisées à entretenir les véhicules en préservant la garantie constructeur.
L'apport personnel est de deux types et correspond au profil du franchisé. Prenons l'exemple le plus classique : un franchisé opérationnel qui va se positionner derrière son comptoir et qui va faire vivre son commerce. Dans ce cas, il faut un apport de 50.000€.
Disons qu'aujourd'hui, une fourchette moyenne de l'investissement, hormis le fond de roulement, se situe entre 180 et 300 mille euros. Il faut savoir que cet investissement est toujours pris en charge par un organisme financier qui est le Crédit Mutuel ou la BNP de l'ordre de 5% parce que nous avons eu la chance de ne connaître aucun échec et au cours de ces 11 années nous avons acquis auprès de nos partenaires bancaires une grande crédibilité. Nous avons ouvert 56 magasins et nous n'avons jamais fermé un seul.
Aujourd'hui, nos premiers profils de franchisés sont des gens qui ont une âme de commerçant tout simplement. Ils viennent de différents secteurs, de l'automobile, ils ont peut-être été salariés dans l'automobile, de l'alimentaire, ils ont eu un commerce alimentaire ou de fleurs, l'essentiel c'est d'avoir cette âme de commerçant.
Le deuxième profil de franchisé c'est un chef d'entreprise, et qui lui, va décider d'investir dans plusieurs sites. Il y a une phase test pendant laquelle nous lui confions un seul site et il doit faire ses preuves pour montrer qu'il a véritablement des capacités de manager et de gestionnaire et qu'il est en mesure de piloter ce site à distance. Ensuite, nous lui greffons quelques autres unités.
Pour ce profil de chef d'entreprise, l'apport est différent. Il est de l'ordre de 100.000€ parce qu'on ne peut pas comparer aujourd'hui un investissement d'un petit patron qui va faire vivre son commerce et qui va se donner pendant les premières années à fond par rapport à un salarié qui immédiatement rentre dans un cadre rigide avec des congés payés et toutes les obligations nécessaires.
Nous demandons à nos franchisés, même à ceux qui ont une vocation multi-sites, de procéder à toutes les phases d'intégration. Ils vont se retrouver eux-mêmes derrière un comptoir. Cette formation dure plusieurs semaines et elle est nécessaire à la réussite et à la bonne compréhension non seulement du métier mais aussi des hommes et de leurs problématiques car ils vont devoir les manager.
Dans tous les cas, une formation classique c'est une formation d'intégration qui consiste en une semaine de théorie d'entreprise puis des formations sur le terrain et enfin du repiquage au siège ou bien dans une unité où nous donnons des formations très spécialisées axées sur notre manuel commercial, sur les techniques de vente, sur notre manuel achat, pour choisir en un minimum de temps le bon fournisseur par rapport à notre référencement, sur notre manuel marketing, pour ne pas faire d'erreur en termes de présentation, et sur toutes les connaissances spécifiques.
Par exemple notre métier évolue en permanence, l'utilisation d'outils de diagnostic, l'utilisation des nouvelles normes de climatisation qui sont très importantes, tout ceci fait l'objet de stages bien spécifiques mais plutôt que de les mettre bout à bout et de les rendre indigestes, nous avons préféré les segmenter au cours des 6 premiers mois. Au cours de l'année 2011 nous allons scinder le siège pour créer une entreprise à part entière qui va avoir pour but justement de faire uniquement de la formation, de l'intégration, de la spécialisation et de la remise à niveau.
Pour nous, c'est toute une logique étant donné que Delko est avant tout une aventure humaine . Nous n'avons personne chez nous qui a inventé quelque chose, ce que nous avons toujours ressenti c'est que la réussite se fait véritablement par la valeur humaine. Aujourd'hui, nous embauchons énormément d'apprentis, nous avons un programme de formation, et nous conservons deux apprentis sur trois comme mécaniciens. Il y a énormément de cadres chez nous, c'est-à-dire des directeurs de magasins, qui n'ont qu'un CAP ou un BEP.
Je ne crois pas vous apprendre que le système scolaire français n'est pas parfait, il y a souvent des laissés-pour-compte, qui n'ont pas été là au bon endroit au bon moment, pour preuve, j'ai deux de mes centres intégrés, les deux plus grands du réseau d'ailleurs, qui sont dirigés par d'anciens mécaniciens, avec qui on a fait des formations et qui aujourd'hui, sont cadres et managent 7 à 8 personnes.
L'ascenseur social n'est pas impossible chez nous et de toute façon comme dans toute entreprise, c'est une historie de passion et il faut impérativement la transmettre.

Les derniers articles DELKO

Interview de Sandra Di Costanzo, Service Développement DELKO

par Dominique Van Moerkercke - plus de 2 ans

AC Franchise :  Présentez-nous l’étendue des produits et / ou services que propose votre enseigne ? Sandra di Costanzo : L’enseigne Delko entretient et répare les véhicules de to...

Prendre le temps de la réflexion, et trouver le meilleur emplacement possible.

par Céline Cotton - plus de 4 ans

Description de l'activité : Cédric DOMALAIN est franchisé Delko à Léognan, en région bordelaise. Il a obtenu une maîtrise en éco-gestion à Paris, puis il a fait une école de commerce. Il a été Directeur d'une grande enseigne d...

Le franchisé sans expérience de l'automobile misera davantage sur la gestion et le management

par Céline Cotton - plus de 4 ans

Description de l'activité : Christian GOMEZ est franchisé du réseau Delko. Il a ouvert son premier garage à Allauch (13) en juillet 2007, puis un second à Bouc-Bel-Air (13) en décembre 2008. Après un CAP mécanicien d'engins, i...

Informations clés

  • Crée le: 24/02/12 11:17

Les franchises qui recrutent