MOULIN DE PAIOU (LE)

Boulangerie, pâtisserie, traiteur

Apport personnel minimum : 130000 EUR

Type de contrat : franchise

Modernité et tradition associées pour plus de qualité

Interview de Monsieur Marcel Sibourg, franchiseur Le Moulin de Païou. Les déclarations des interviewés n'engagent que leurs auteurs.

 AC Franchise : Comment avez-vous créé Le Moulin de Païou, où en êtes-vous aujourd'hui ?
 Marcel Sibourg
: J'ai une expérience d'une vingtaine d'années dans l'industrie agroalimentaire, où j'ai exercé des fonctions commerciales, ensuite je suis devenu franchisé, une autre étape avant de devenir Franchiseur aidé de 3 associés. Le Moulin de Païou a été créé le 1er juillet 2002. A l'heure actuelle notre développement continue. Je suis personnellement chargé des achats de matières premières et du matériel et je m'occupe aussi du développement.

ACF : Quel est selon vous le principal avantage de votre concept pour un candidat à la franchise ?
MS
: Un franchisé n'est pas un philanthrope, il cherche à réussir dans son entreprise. Le Moulin de Païou lui permet d'avoir une activité rapidement rémunératrice et d'acquérir un vrai patrimoine. Le retour sur investissement est relativement rapide et une réelle capitalisation. De plus, vient se rajouter l'intérêt de faire un métier noble : celui de Boulanger. Nous fabriquons le pain de manière traditionnelle avec des outils et des méthodes modernes.

ACF : Vous dites que le Moulin de Païou utilise des méthodes modernes, pouvez-vous préciser ?
MS
: Nos pains sont fabriqués de manière traditionnelle avec comme base « le levain». Le travail sur levain est ancestral, mais pour le réintégrer de nos jours, il faut que les méthodes de fabrications soient accompagnées d'un matériel de pointe pour permettre un contrôle constant tout au long des process. Pour ce faire, nous utilisons le travail dit « de masse » qui permet à nos pâtes une fermentation douce sur plusieurs heures. Beaucoup d'étapes de fabrication traditionnelle n'ont plus de raison d'être avec cette méthode et donc par le fait restreint considérablement la main d'œoeuvre. Ces recettes accompagnées d'outils performants, permettent un effectif réduit de boulangers, deux suffisent pour un magasin Moulin de Païou plus le Franchisé.

ACF : A propos des magasins, le concept est-il particulier, moderne aussi...? 
MS
: En effet, nous avons opté pour un mobilier moderne mélangeant le granit noir, le bois avec une ligne épurée et de l'aluminium brossé. La modernité au service du traditionnel

 ACF : Quel est l'effectif nécessaire pour une boulangerie comme la vôtre ?
MS
: On compte 6 personnes au total dont les franchisés. 3 à la production et 3 à la vente.

ACF : Quels sont vos objectifs pour l'année qui vient ?
MS
: Nous avons réalisé le 2 juillet dernier une ouverture à Boulogne-Billancourt en région parisienne. Les prochaines devraient avoir lieu en mars, avril prochains : Metz, Castres, Marseille et Salon de Provence. Une ou deux autres ouvertures pourraient encore se concrétiser. Nous comptons donc sur 4 à 6 ouvertures en 2006.
Note d'AC Franchise : Dans un autre type de concept, on peut aussi penser à la franchise La Mie Caline

Informations clés

  • Crée le: 11/04/06 12:52

Les franchises qui recrutent