Crise et LME ont fragilisé la trésorerie de certaines entreprises de distribution

Après les années de croissance du début des années 2000, la crise de 2008 a ralenti l'activité économique ( moins de demande) et la LME (loi de modernisation de l'économie) a raccourci les délais de paiement aux fournisseurs passant de 90 jours voire 120 jours à 45 jours en 2012. Cela signifie que le distributeur réglait son fournisseur souvent après avoir vendu les produits au client, d'où une avance sur la trésorerie. Aujourd'hui, c'est souvent le contraire et nombre d'entreprises ont vu leur trésorerie se fragiliser par ce phénomène.
Les entreprises pouvaient jouer sur les rentrées d'argent –la demande était quasiment assurée- et disposaient toujours ou presque du crédit fournisseur. Elles pouvaient obtenir des banques des financements facilement en cas de besoin ponctuel car c'était toujours du court terme. C'est beaucoup plus difficile aujourd'hui car les besoins en capitaux sont sur de plus longues durées et la garantie de chiffre d'affaires moins sûre.

Surveiller sa trésorerie est devenu une question de survie.

Les entreprises sont soumises à une action prioritaire : bien gérer son BFR (besoin en fond de roulement) : c'est-à-dire diminuer les stocks, travailler en flux tendu, et augmenter la rotation des produits pour le diminuer au maximum et ne pas faire appel au crédit. Il doit être établi pour au moins 3 mois. Un équilibre pas toujours facile à faire et le besoin de crédit bancaire lui aussi pas toujours facile à obtenir.
Les entreprises auront besoin de plus en plus des banques. Celles-ci devront faire la différence entre les entreprises qui ont de bonnes bases et dont le problème de trésorerie est conjoncturel et celles à l'équilibre fragile qui ont toujours eu structurellement des problèmes de trésorerie. Dans le premier cas, les banques pourront les accompagner le temps de la réorganisation interne et l'adaptation au nouveau système, dans le second cas, elles se montreront surement moins ouvertes au dialogue.

Articles similaires

Ouvrir un magasin de bricolage, les opportunités en franchise !

par HK - 1 jour

Le marché du bricolage se porte très bien depuis la reprise enregistrée en 2015. Le secteur, qui génère près de 25 milliards d’euros par an, profite pleinement de l’essor du DIY.

Ouvrir une franchise dans les loisirs créatifs, est ce possible ?

par MA - 14 jours

Peinture, dessin, sculpture, couture, arts divers... Les loisirs créatifs, qui englobent plusieurs secteurs,  séduisent de plus en plus de personnes quelque soit leur âge ou leur sexe. En effet, 61 % des français seraient des adepte...

Les services à la personne : Quelles opportunités en franchise ?

par HK - 25 jours

Le secteur des services à la personne offre de très belles opportunités : marché en forte progression, avantages fiscaux, réseaux bien établis… autant d’éléments rassurants pour les porteurs de projet désireux de rejoindre l’une des franchises du ...

Informations clés

  • Crée le: 27/05/14 22:33

Les franchises qui recrutent