A4 TRADUCTION

Autres services aux entreprises

Apport personnel minimum : 25000 EUR

Type de contrat : Franchise

Nouveau : A savoir sur le métier de la traduction en franchise

Comme pour tout métier, il y a des fondamentaux à connaître et qui sont le fruit de l’expérience. Voici pourquoi le métier de la traduction en franchise est intéressant et pourquoi la franchise A4Traduction a un réel potentiel de croissance.

La complexité de la langue

Malgré l'avancement de la technologie, les résultats de la traduction automatique n'est pas utilisable à un niveau professionnel. C'est à cause de la complexité des langues et des difficultés de la traduction. Essayez google traduction par exemple, c'est pratique pour une première approche d'un thème mais c'est tellement plein de contresens et d'approximations qu'on n'oserait pas l'utiliser pour donner une bonne image de son entreprise ou ne pas risquer de faire comprendre le contraire de ce qu'on pense avoir dit.

Difficile d'être un "bon" traducteur

Le métier de traducteur exige de l'expérience, du professionnalisme et de l'engagement. Les compétences d'un traducteur ne sont pas garantis par ses diplômes, ni par son aptitude à écrire sans fautes d'orthographe et de grammaire.

Un traducteur ne devrait traduire que vers sa langue maternelle

Parce qu'on ne maitrise véritablement en profondeur que notre langue maternelle, il est important qu'un traducteur se limite à faire des traductions vers sa langue natale.

Se limiter à un certain nombre de langues et de domaines

Les aptitudes d'un traducteur ne sont pas liés à ses aptitudes de polyglotte. Il est impératif de maîtriser le domaine dans lequel il effectue ses traductions étant donné qu'on ne traduit pas des mots mais du sens.

Un traducteur ne peut pas toujours être un interprète

Traduire du texte écrit et traduire un discours oral sont deux choses distinctes. L'interprétation demande un entraînement particulier et un traducteur n'est pas forcément interprète.

Un traducteur assermenté n'a pas forcément plus de compétences qu'un traducteur non-assermenté

Un traducteur assermenté a juste été recruté par les Cours d'Appel, sans passer d'examen ou de concours.
Il n'est pas plus titré ou meilleur qu'un traducteur non-assermenté.

Texte compréhensible ne rime pas forcément avec traduction facile

Un document non technique peut présenter parfois des difficultés de traduction insoupçonnées. Ce n'est pas parce qu'un texte est facilement compréhensible qu'il sera facile de le traduire.

Les tests de traduction

Les tests de traduction ne portent aucun fruit s'ils n'ont pas été réalisés dans les mêmes conditions et s'ils n'ont pas été évalués par des spécialistes. Ce genre de test permet de détecter les mauvais traducteurs mais pas les meilleurs.

Choisir son prestataire de traduction comme on choisirait son médecin ou avocat

Pour choisir son prestataire de traduction, il vaut mieux se baser sur ses compétences et son honnêteté plutôt que de vouloir lui faire passer des tests.

Les derniers articles A4 TRADUCTION

Agence de traduction en Franchise ou traducteur Freelance ?

par MA - 12 mois

Et si vous vous intéressiez à la franchise A4Traduction ? Un métier vieux comme le monde mais nouveau dans le domaine de la franchise. Une nouveauté en franchise mais qui échappe aux modes ! Un marché croisant grâce à...

Qui sont nos clients ?

par MA - un an

La franchise A4TRADUCTION, réseau de traduction et d'interprétariat B to B, offre ses services autant aux entreprises qu'aux particuliers. ...

Hugues Mantoux explique " Nos franchisés aiment faire plutôt que vendre »

par Celine Cotton - un an

Lancée en franchise en 2010, la franchise A4 Traduction se développe qualitativement sur le territoire français avec la préoccupation de bien accompagner les franchisés et de les faire réussir. La formation et l’appui apportés ...

Informations clés

  • Crée le: 20/11/15 17:45

Les franchises qui recrutent