Métiers en franchise : Ce que l'opticien n'est pas

Ni ophtalmo, ni prothésiste... L'opticien a pourtant un rôle déterminant : expert en optique, commerçant et monteur de lunettes.

Ils sont nombreux sur le marché et on parle d'une compétence renforcée puisqu'ils pourraient renouveler les ordonnances sans que le patient passe à nouveau par la case du médecin spécialiste.

L'opticien est en effet un maillon indispensable entre le client et le praticien. Il est souvent titulaire d'un BTS et a choisi soit le salariat soit le commerce indépendant. Le BTS d'opticien lunetier est obligatoire pour l'exercice de la profession, parfois complété d'une troisième année en vente ou gestion.

La plupart des magasins d'optique sont désormais sous enseigne et requièrent pour son manager de vraies qualités de commerçant en même temps que le goût du service. Parmi ses missions, il est possible qu'il détermine la nature des défauts de la vision et il est habilité à équiper le client de verres s'il dispose d'une prescription d'un ophtalmologiste. Visagiste et technicien de la vision, il apporte aussi sa connaissance des solutions les plus adaptées et doit maîtriser le montage des lunettes.

On peut actuellement se demander s'il n'y a pas trop de magasins d'optique et s'inquiéter du durcissement de la concurrence. Il est nécessaire d'accepter cette évolution qui consiste à voir des clients demander de plus en plus souvent des devis. Aujourd'hui sur 9200 points de vente on dénombre moins de 4 000 entreprises et leur nombre va en diminuant. Le chiffre d'affaires par magasin a baissé de 1,6 % en 2005 par rapport à 2004. Mais on signale que le marché serait encore en croissance de plus de 2% en 2006.

Pour vous lancer dans ce secteur, découvrez les réseaux qui recrutent actuellement en France dans le secteur "optique".

 

Informations clés

  • Crée le: 20/02/07 01:00

Les franchises qui recrutent