Les doutes d'une future franchisée dans le secteur de la restauration rapide

Il est essentiel pour un futur franchisé de se poser certaines questions avant d'adhérer à un réseau de franchise. Des questions pour savoir quel franchiseur choisir : secteur d'activité, emplacement, rentabilité, apport personnel, assistance et formation assurées par le franchiseur, droit d'entrée et redevances, qualité des produits, compétences requises, etc. Nathalie souhaiterait ouvrir une franchise de restauration rapide, elle nous parle de ses objectifs et de ses attentes.
Nathalie : « Je suis actuellement salariée dans une société anglaise de décodeurs numériques. Cela fait 13 ans que je suis salariée et aujourd'hui, je souhaite changer complètement d'orientation professionnelle, travailler pour mon compte et être responsable de mon activité.
Combien même j'entreprends ce projet seule, il faut que cela soit un projet familial qui puisse permettre un équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale. Combien même j'ai conscience que les premières années de l'activité vont certainement me demander un certain nombre de sacrifices.
Aujourd'hui, je me tourne plutôt vers des activités de restauration rapide. Ce sont souvent des activités qui demandent un emplacement en centre-ville, là où il y a du flux, beaucoup de contact avec les clients, c'est ce qui m'attire dans le projet que je souhaite monter.
Cependant, il faut bien réfléchir avant de se lancer. Tous les franchiseurs nous ont donné des éléments en termes de rentabilité, d'investissement, etc. après, il faut choisir en fonction de nos attentes, par rapport à notre choix de vie, de ce que l'on attend comme apport…
On va prendre le temps de la réflexion. Ensuite, on fixera notre choix - ou pas - sur la restauration rapide précisément sur La Mie Câline qui est fait partie de nos choix. En termes de temps, cela prendra le temps qu'il faut pour trouver l'emplacement, le bon projet. »
AC Franchise : Avez-vous des questions sur la franchise ?
Nathalie : « La question que j'ai posée concerne le support qu'on avait au moment du montage du projet c'est-à-dire le support en termes de choix du lieu d'implantation, par rapport à la zone, à la fréquentation, l'emplacement. Quel support nous apporte la franchise ? Quelle est la fréquence des disponibilités des gens, les animateurs régionaux ? Est-ce qu'ils sont présents en continu, est-ce qu'ils viennent facilement ou pas ?
ACF : Les franchiseurs ont-ils répondu à vos questions ?
Nathalie : « Tous nous assurent un soutien via un animateur, un agent sur la région, en tous cas avant le projet, pendant le montage du projet et après. »         
Retrouvez cette interview : "Les doutes d'une future franchisée dans le secteur de la restauration rapide en vidéo" réalisée en Mars 2012. Et retrouvez encore plus d'Interviews de futurs franchisés

Articles similaires

Ouvrir une mercerie en franchise, quelles pistes ?

par HK - 12 jours

Porté par l’engouement grandissant pour le DIY, le marché de la mercerie enregistre une forte croissance. Le moment est donc bien choisi pour l’intégrer en se tournant vers un réseau en franchise afin de bénéficier d’un accompagnement de qualité.

Franchise rentable, comment la repérer ?

par HK - 19 jours

Comment débusquer une franchise rentable ? D’abord en se référant au Document d’Information Précontractuel (DIP) que le franchiseur doit transmettre à son futur franchisé, 20 jours au moins avant la signature du contrat, conformément à la loi Doub...

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - un mois

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

Informations clés

  • Crée le: 25/04/14 19:28

Les franchises qui recrutent