Les cours et ateliers comme vecteur différenciant ?

Dans un contexte de crise, une enseigne, qu'elle soit ou non de franchise, doit savoir s'adapter et innover pour se développer.
C'est bien ce qu'ont compris les six commerces présentés par Commerce Magazine de mai 2009 qui, pour valoriser leurs produits, fidéliser leur clientèle et se démarquer de la concurrence ont fait le pari des cours et des ateliers. Petit tour d'horizon.
- A Courrières, dans le Pas-de-Calais, la SARL Le Fruitier de Courrières (primeur et épicerie fine) organise chaque mercredi des ateliers de cuisine et d'accommodation de fruits et légumes depuis 2007. Ici, les cours sont gratuits (sur inscription), seuls les aliments sont à régler.
- A Clamart, dans les Hauts-de-Seine, l'enseigne Trésors d'enfance créée en 2007 accueille les enfants le mercredi pour des ateliers d'une heure au tarif de 11 euros, fournitures comprises. Une excellente manière de valoriser ses produits loisir créatif vendus en boutique.
- A Montélimar, dans la Drôme, le fleuriste Jean-Louis Amice propose des cours d'art floral à sa clientèle moyennant une participation de 50 euros, matériel et fleurs compris. Chaque « stagiaire » après 3 heures de conseils avisés repart, ravi, avec sa propre composition.
- A Cannes, dans les Alpes-Maritimes, Au Festival des jeux.com (le spécialiste de la vente de jeux et d'articles de magie) organise tout au long de la semaine des cours de magie dédiés aux enfants ou aux adultes, au prix de 30 euros par mois. Une activité qui contribue sans nul doute à la notoriété du magasin.
- A Dijon, en Côte-d'Or, le coiffeur LC Coiffier se lance dans un concept d'ateliers personnalisés ou en petit groupe pour livrer trucs et astuces de coiffure à ses clientes, avides de bons conseils. Une bonne façon de fidéliser.
- A Villers-lès-Nancy, en Meurthe-et-Moselle, la gérante de la boutique Créanne met en place des cours particuliers de confection qui représentent 10 % de son chiffre d'affaires. Au programme : l'apprentissage des basiques de la couture, du simple ourlet à la création d'un vêtement.
Des exemples à suivre pour les concepts de franchise ?

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 18 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 22 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 24 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 18/07/09 02:00

Les franchises qui recrutent