La rupture conventionnelle : une séparation amiable

Il s'agit de la nouvelle procédure pour rompre simplement un contrat entre employeur et salarié, elle est mise en place depuis l'été 2008.

Une procédure simple

Cette procédure connaît un vrai succès... La rupture amiable concerne tous les contrats à durée indéterminée, même si le salarié a un statut protégé. Seuls en sont exclus les contrats passés dans le cadre d'un accord collectif de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ou d'un plan de sauvegarde de l'emploi.

 La loi n'impose aucun calendrier de négociation mais il semble préférable de prendre le temps de bien régler les modalités de la rupture. Lors des rencontres, employeurs et salariés peuvent être assistés. C'est le salarié qui a l'initiative : s'il décide de se faire accompagner par exemple par un représentant du personnel, alors l'employeur peut également choisir quelqu'un pour l'assister.
Cette négociation débouchera sur l'écriture d'une convention prévoyant le montant de l'indemnité de rupture, de la date effective, mais il n'est pas demandé d'en préciser les motifs. Après signature, il est prévu un délai de rétractation de 15 jours calendaires.
Ce délai terminé, employeur et salarié doivent faire une demande d'homologation auprès de la Direction du travail, il s'agit d'un document administratif à remplir par les deux parties, il est différent pour les salariés protégés.  L'administration dispose alors de quinze jours ouvrables pour se prononcer. Sans réponse, l'homologation est acquise. C'est la condition nécessaire pour que la rupture conventionnelle soit validée et pour que le salarié puisse s'inscrire au chômage.
La rupture prend effet au plus tôt le lendemain de l'homologation, aucun préavis n'est prévu. Les deux parties peuvent éventuellement contester cette rupture amiable dans les douze mois, en s'adressant au Conseil des Prud'Hommes.

Sur le même thème, la rédaction vous conseille cet article : La rupture conventionnelle : un outil au service des salariés et des chefs d'entreprise
Dominique Deslandes

Articles similaires

Services à la personne : les avantages accordés par la loi de finances 2017

par HK - 3 mois

Un communiqué de presse d’Age d’Or Expansion S.A., franchiseur du réseau Age d’Or Services, détaille les nouveautés de la loi de finances 2017 : avantage fiscal étendu pour le recours aux services à la personne, augmentation du CICE et baisse de l...

RSI, cotisations: ce qui change pour l’entrepreneur indépendant dès le 1er de l’an 2017

par Sonia Tajouri - 3 mois

Le fonctionnement même du RSI change. Les assurés ne vont pas forcément s'en rendre compte car il s'agit surtout d'un changement mais cela permet de clarifier en interne une organisation bien complexe. La désignation d'un responsable unique du rec...

Quelles clauses dans un contrat de franchise ?

par HK - 3 mois

La rédaction du contrat doit faire l’objet d’une grande attention afin que ses clauses soient en harmonie avec les exigences françaises et européennes en matière de concurrence. Voici ce en général les clauses d'un contrat de franchise.

Informations clés

  • Crée le: 08/03/09 01:00

Les franchises qui recrutent