La baisse d’activité des services à la personne en 2012 est à nuancer

D’après des chiffres édités par le ministère du travail, de l’emploi et du dialogue social, le secteur du service à la personne connaît une période un peu morose avec une baisse globale de son activité pour la seconde année consécutive après 2011. Une tendance à nuancer pour les entreprises prestataires - les franchises notamment - qui tirent leur épingle du jeu avec des hausses tant en terme d’heures rémunérées que du nombre de salariés.

La fin des périodes fastes pour ce marché ?

Après avoir connu des jours fastes avec une croissance importante de ses activités depuis le début du millénaire, le marché du service à la personne traverse depuis deux années déjà une ère de léger repli avec « seulement » 913 millions d’heures rémunérées en 2012. Un constat qui vaut pour l’ensemble du marché mais qui est cependant à relativiser en fonction des acteurs qui le composent. Si l’activité globale déclarée connaît une baisse de 1,1 %, c’est surtout le volume d’heures rémunérées par des particuliers employeurs qui plombe l’ensemble avec un ralentissement de 2,5 %, contre une hausse pour les organismes prestataires, certes quelque peu ralenti aux vues des chiffres de 2008 (+ 8 %) mais tout de même de + 1,2 %. Au sein même de ces organismes prestataires, la croissance ne concerne que les entreprises privées tant en termes du nombre d’heures d’intervention à domicile avec un bond de 13 % pour l’année 2012, que du nombre de salariés qui a connu cette même année une augmentation de l’ordre de 16 %.

Les entreprises privées en locomotive, même parmi les organismes prestataires

Même s’il est trop tôt encore pour tirer des conclusions hâtives de la tendance de ces deux dernières années, il apparaît tout de même que les clients du marché du service à la personne semble ces derniers temps privilégier les entreprises privées, comme la franchise Domidom ou la franchise Age d'Or Services, car parmi les organismes prestataires, même les associations prestataires connaissent un repli de leurs activités tant en termes de d’activité que d’emploi. Les associations représentent pourtant encore 62 % des heures rémunérées, loin devant les organismes publics avec 11 %. Des chiffres qui pourraient continuer d’évoluer les prochaines années en tout cas car la croissance se poursuit pour ces entreprises privées du secteur : 98 millions d’heures ont été rémunérées en 2012, soit une hausse de 13 % par rapport à 2011 et une part de marché qui passe ainsi de 24 % en 2011 à 27 % en 2012.

L’emploi direct par les ménages utilisateurs en régression

A l’inverse, l’emploi direct par les ménages utilisateurs connaît une situation un peu morose depuis quelques années déjà, puisque si la situation était en hausse constante entre 2002 et 2008, elle est en régression depuis 2009 à un rythme annuel moyen de 2,5 %. Les chiffres sont éloquents : en plus du volume d’heures, le nombre de salariés employés par des particuliers décroît par rapport à l’année précédente avec une baisse de 1,4 %, et le nombre moyen d’heures rémunérées par un particulier employeur est en constante diminution, passant de 81 heures au 2e  trimestre 2004 à 68 heures au 2e  trimestre 2012. Cette baisse concerne surtout les gardes d’enfants avec une baisse annuelle moyenne de 2,1 % depuis 2005, car pour les emplois de maison et les autres emplois familiaux, le nombre d’heures rémunérées n’a connu un ralentissement que 1,9 % en moyenne annuelle.

Baisse également de l’activité mandataire pour l’année 2012

A noter que les ménages utilisateurs de services à la personne peuvent employer directement des salariés en passant éventuellement par des organismes mandataires qui s’occupent pour leur compte du recrutement et des formalités administratives et déclarations fiscales et sociales liées à l’emploi de salariés, en contrepartie du versement par le particulier d’une contribution représentative des frais de gestion. Des organismes qui connaissent aussi actuellement des difficultés dans le prolongement des années précédentes, avec 9,5 % de baisse en 2011, 8 % en 2012. Ce ne sont pourtant pas moins de les 75 millions d’heures de travail qui ont été rémunérées sous ce mode durant l’année 2012 (59 % concernent des tâches d’aide aux personnes dépendantes ou handicapées (11), 33 % d’autres activités domestiques et 8 % de la garde d’enfants). A noter que les entreprises privées intervenant en mode mandataire sont plutôt sollicitées pour des activités liées au soutien scolaire (33 % des heures rémunérées en 2012), l’assistance aux personnes âgées (22 %), la garde d’enfants (20 %) et le ménage et repassage (13 %).

Pour découvrir de plus amples informations sur le secteur, cliquez et découvrez les besoins en recrutement des réseaux de franchise d’aide à domicile

Afin de bien connaitre ce domaine de services lisez notre dossier sur les franchises et services à la personne

Articles similaires

Certaines franchises aident à réussir les travaux de rénovation énergétique

par HK - un mois

Faut-il se contenter de strict minimum ou au contraire envisager le logement dans son ensemble lors de travaux de rénovation énergétique ? Comment gérer le budget alloué à ces travaux et dans quelle mesure l’année de construction in...

Le pain, un aliment qui reprend ses titres de noblesse

par HK - 3 mois

Après avoir été la base de l’alimentation dans le moyen âge, le pain a connu une période moins glorieuse caractérisée par une production trop...

Evolutions dans le diagnostic immobilier.

par ST - 5 mois

Evolutions dans le diagnostic immobilier. Source Franchise Defim Le CREP, une obligation pour les bâtiments con...

Informations clés

  • Crée le: 27/06/14 13:57

Les franchises qui recrutent