BELISOL

Fenêtre, menuiserie, store

Apport personnel minimum : 50000 EUR

Type de contrat : concessionnaire

Interview de Olivier Lengaigne, nouveau franchisé Belisol à Versailles

AC FRANCHISE : Pourquoi avez-vous décidé d'adhérer à votre réseau ?

OLIVIER LENGAIGNE : Après avoir acquis une grande expérience dans le domaine du commerce, de la gestion et de l'organisation dans un secteur où il faut être pro-actif : le service informatique, je souhaitais devenir entrepreneur. Dans un premier temps, je me suis orienté vers un rachat d'entreprise, particulièrement médiatisé actuellement par les pouvoirs publics, je suis tombé sur des cédants qui annonçaient des prix de vente déphasés par rapport à la réalité économique de l'entreprise et les banquiers n'étaient donc pas disposés à me suivre sur ce type de dossier. La démarche de création d'une entreprise a donc petit à petit pris forme. Créer sans être seul, tout en voulant aller vite et bien sûr en minimisant les risques, la solution : LA FRANCHISE ou la CONCESSION.

 L'orientation était prise, ma recherche s'est alors effectuée avec une préoccupation, trouver un réseau, qui met au centre de ses préoccupations, le CLIENT, à savoir, l'écoute, le conseil, le service. C'est naturellement que mon choix s'est porté sur le réseau BELISOL. Le premier ‘ ressenti ‘ très positif s'est rapidement vu conforté par la découverte de la compétence technique, dans le constat de qualité de tous les produits, dans l'innovation proposée et permettant à chaque concessionnaire d'apporter la bonne solution aux clients en menuiserie bois, PVC ou aluminium. Le sens client et la qualité technique, si importants ont été complétés par de bons contacts humains, notamment avec la direction BELISOL particulièrement accessible. De plus BELISOL cherche à avoir des concessionnaires satisfaits, j'ai donc trouvé chez BELISOL le cocktail complémentaire pour que mon expérience d'entrepreneur se passe bien.

ACF : Quelle est la principale difficulté que vous avez du surmonter pour créer votre affaire ou/et la faire vivre ?

 O.L : La partie la plus difficile a sans conteste été le rythme de la création et du lancement de la concession. En temps que créateur d'entreprise, on veut aller vite, on est dans une dynamique positive on croit à son projet et j'ai eu du mal à accepter les contraintes administratives, de l'urbanisme…et autres. Bien sûr, ces réglementations sont nécessaires, mais difficilement compatibles avec l'esprit de création. Là aussi l'expérience du concédant est importante, l'antériorité, les bonnes relations entre concessionnaires et donc la synergie qui en résulte permettent de passer les obstacles de profiter de l'expérience des autres et de mettre en place de bonnes solutions pérennes. Je ne citerai qu'un seul exemple : les relations avec les banques grandement facilitées grâce à l'historique et aux contacts de BELISOL avec la SOFARIS.

Les derniers articles BELISOL

Interview du franchisé Belisol à Amiens

par Deslandes Dominique - plus de 10 ans

AC Franchise : Comment avez-vous adhéré au réseau Belisol ? Manuel Bouhadja : C'est avant tout une rencontre. J'étais informaticien je souhai...

Interview du franchisé, de Namur

par Deslandes Dominique - plus de 11 ans

AC Franchise : Comment avez-vous adhéré au réseau Belisol ?  Serge Van wuchelen : J'avais toujours eu l'intention de lancer ma p...

Interview du franchiseur

par Deslandes Dominique - plus de 11 ans

AC Franchise : Parlez-nous de votre enseigne, comment a-t-elle vu le jour ? Eugène Alen : Je l'ai créée en Belgique il y a 28 ans ave...

Informations clés

  • Crée le: 24/02/05 00:09

Les franchises qui recrutent