Autant savoir de quoi on parle en franchise.... (Partie 3)

Le monde de la franchise a ses particularités et un langage spécifique... Si vous avez déjà découvert les éléments principaux (voir nos articles précédents sur ce thème : Autant savoir de quoi on parle en franchise), vous pouvez encore aller plus loin.

Lexique de la franchise à connaître

Votre franchiseur peut vous fournir différentes aides. Ainsi on vous parle du "prévisionnel", il n'est pas imposé par la loi, mais il est vrai que certains franchiseurs ont l'habitude de fournir à leur futur franchisé des informations qui lui permettent d'établir un compte d'exploitation prévisionnel. Certains franchiseurs vont même jusque qu'à réaliser le prévisionnel de leur franchisé mais il faut alors qu'ils prennent des précautions pour ne pas être juger responsables de la non-réalisation des prévisions par le franchisé.

Parfois un franchiseur propose une " franchise corner ", il s'agit d'une franchise ne couvrant qu'une partie d'un magasin seulement et pourtant cela obéit aux mêmes règles qu'une franchise totale....en principe... car dans la réalité, le fait de ne pas maîtriser tout le magasin a des conséquences et nécessite souvent de la souplesse.

La " centrale d'achats " est également un service proposé par certains franchiseurs, il s'agit d'une structure qui achète et revend aux franchisés du réseau. Cela permet aux franchisés de bénéficier de tarifs préférentiels mais exige aussi une solide logistique avec plate-forme de stockage et moyens de transport.

On parle aussi de " centrale de référencement ", à la différence de la centrale d'achats elle sélectionne seulement des produits sur lesquels les fournisseurs s'engagent à accorder de bonnes conditions sachant que le premier avantage est souvent de trouver des produits répondant au cahier des charges nécessaire à une bonne gestion de l'exploitation et avant tout de fournir au client le produit ou service attendu et conforme aux promesses de l'enseigne. 

Enfin dans la franchise on fait souvent référence à la Loi Doubin, du nom du ministre du commerce qui l'a fait voter le 31 décembre 1999. Celle-ci fait obligation à toute enseigne qui pratique une forme d'exclusivité ou de quasi-exclusivité de fournir un DIP (Document d'informations précontractuelles. Voir le premier article.) à ses futurs partenaires, qu'ils soient franchisés ou coopératives, partenaires ou autres...




Fin de ce petit lexique des mots essentiels de la franchise
Retour au début de ce lexique de la franchise en lisant la partie 1 de l'article : Autant savoir de quoi on parle en franchise.

DD & JS

Articles similaires

Franchise au Maroc : le contrat loi des parties

par HK - 21 heures

Ne bénéficiant  pas de cadre juridique spécifique, la franchise est régie par les lois de droit commun au Maroc.   Certaines précautions son...

L'importance de la formation pour un franchisé

par Dominique Deslandes - 13 jours

La relation d'un franchiseur et d'un franchisé s'appuie notamment sur la formation, elle doit commencer entre la signature du contrat de fran...

Etre plurifranchisé ou multifranchisé

par dd - 15 jours

Ouvrir plusieurs points de vente en franchise pour accroître ses bénéfices, cela paraît simple. Certaines conditions sont cependant à respect...

Informations clés

  • Crée le: 12/02/11 01:00

Les franchises qui recrutent