Qui est propriétaire des inventions des salariés ?

Le droit français distingue deux types de propriétés intellectuelles : la propriété industrielle et la propriété littéraire et artistique. Pour exploiter certaines créations il est utile de vérifier qui est propriétaire sur le plan juridique.
La propriété industrielle s'applique aux brevets et marques, aux dessins et modèles industriels. L'Institut National de la Propriété Industrielle (Inpi) rappelle que 90 % des inventions brevetées sont le fait d'inventeurs salariés. Les inventions de mission appartiennent à l'employeur et à lui seul. Le salarié peut bénéficier d'une rémunération supplémentaire fixée en fonction de la convention collective ou d'accords d'entreprise. Les inventions hors missions attribuables faites par le salarié dans l'exécution de ses fonctions, grâce à des moyens mis à disposition par l'entreprise, appartiennent en revanche à l'inventeur. L'employeur peut s'en rendre propriétaire en exerçant son droit d'attribution. Il devra alors verser au salarié le juste prix de cette invention.
Quant aux inventions réalisées sans lien direct avec l'entreprise et les missions confiées appartiennent sans réserve à l'inventeur salarié.
Pour les œuvres littéraires, musicales, graphiques, plastiques mais aussi logiciels la loi est encore plus favorable au créateur. Le code de la propriété intellectuelle précise que l'auteur d'une œuvre de l'esprit jouit d'un droit de propriété incorporelle, du seul fait de sa création. Les salariés peuvent néanmoins accepter de céder leurs droits d'auteur au profit de leur employeur. La loi interdit formellement la mise en place d'un accord de cession globale des œuvres futures d'un salarié au moment de son embauche.
Il existe une seule exception qui concerne les logiciels, s'ils sont créés dans le cadre du travail du salarié, sur instructions de l'employeur, ils appartiennent à ce dernier.
Dominique Deslandes

Articles similaires

Services à la personne : les avantages accordés par la loi de finances 2017

par HK - 18 jours

Un communiqué de presse d’Age d’Or Expansion S.A., franchiseur du réseau Age d’Or Services, détaille les nouveautés de la loi de finances 2017 : avantage fiscal étendu pour le recours aux services à la personne, augmentation du CICE et baisse de l...

RSI, cotisations: ce qui change pour l’entrepreneur indépendant dès le 1er de l’an 2017

par Sonia Tajouri - 19 jours

Le fonctionnement même du RSI change. Les assurés ne vont pas forcément s'en rendre compte car il s'agit surtout d'un changement mais cela permet de clarifier en interne une organisation bien complexe. La désignation d'un responsable unique du rec...

Quelles clauses dans un contrat de franchise ?

par HK - 28 jours

La rédaction du contrat doit faire l’objet d’une grande attention afin que ses clauses soient en harmonie avec les exigences françaises et européennes en matière de concurrence. Voici ce en général les clauses d'un contrat de franchise.

Informations clés

  • Crée le: 05/01/09 01:00

Les franchises qui recrutent