Micromania élargit sa cible !

Troisième distributeur de produits culturels en France, l'enseigne Micromania est incontestablement un modèle de réussite. De 272 millions € à 500 millions €, la progression de son chiffre d'affaires en un an a de quoi faire des envieux.  Sa stratégie orientée client et sa capacité à percevoir et à anticiper les attentes des consommateurs constitue la principale clef de son succès. Ainsi, profitant des exceptionnelles performances du marché du jeux vidéo, Micromania a clairement affiché ses objectifs : conquérir toutes les tranches d'âges.
Son action ne s'est pas faite attendre. Outre la carte de fidélisation, Megacarte, dont trois millions de français sont possesseurs, l'enseigne a développé une version « Pink » à destination des filles. Cette version propose, en plus des 5% de remise, des informations sur les jeux pour les filles ainsi que des invitations à différents évènements. Micromania s'est par ailleurs intéressé à une catégorie pour le moins inattendue, les seniors. L'enseigne a organisé une dizaine de journées seniors en magasins dans le but de les initier au monde du jeu vidéo. Enfin, Micromania a très vite détecté le potentiel que représente une autre catégorie de consommateurs : les familles. Ainsi, des espaces « jeux pour tous » ont été implantés en magasins avec une sélection de jeux accessibles à toute la famille.
Cette clairvoyance a permis à Micromania de se hisser à la troisième place des distributeurs de produits culturels et les moyens mis en œuvre pour son développement sont à la hauteur de ses ambitions. En effet, Micromania compte disposer de 320 magasins en 2008, avec un rythme d'ouverture de 40 magasins par an. L'objectif aujourd'hui étant de s'implanter dans les centres villes et de conquérir les consommateurs des villes de 25 000 habitants. 

Articles similaires

Des franchises de plus en plus connectées

par Audrey Caudron - 10 jours

Stratégies multicanal ou cross-canal, Web-to-Store… sans nul doute, face à des clients hyperconnectés, les franchises françaises ont dû et su s’adapter et ont pris tout doucement le virage du numérique. ...

L’urbanisme commercial réinvente le commerce en ville

par Martine Malaterre - un mois

Les habitudes de consommation ont changé, les zones commerciales périphériques se sont développées pour proposer des surfaces de vente plus g...

Les modèles de commerce en réseau autres que la franchise

par Martine Malaterre - 2 mois

Qui dit commerce en réseau ne dit pas forcément franchise. Sous ce terme trop générique, on a tendance à englober tous les réseaux d’indépend...

Informations clés

  • Crée le: 21/08/08 02:00

Les franchises qui recrutent