Mettez toutes les chances de votre côté et mesurez la valeur de votre projet

Il existe plusieurs catégories d'entrepreneurs en puissance : ceux qui ont une idée en tête qu'ils pensent innovante, les chômeurs qui veulent avant tout créer leur propre emploi, les cadres qui veulent sortir du carcan de l'entreprise et prendre des risques en solo, les jeunes diplômés qui veulent être leur propre patron.

Pour tous les entrepreneurs, l'accès à des formations et des conseils peut se faire par différents chemins.Créer une entreprise doit passer par des étapes pour bien évaluer la faisabilité et vos chances de réussir.
- L'APCE (l'agence pour la création d'entreprise) édite des fiches métiers (150) qui permet de définir le métier et donne des notions de base telles que la taille du marché, les adresses utiles, des conseils d'expert. Bref, une première approche intéressante. Elles recensent plus de 150 métiers dont les plus demandés actuellement comme l'isolation thermique, les métiers de la santé et du bien être, les produits bio, etc.. Attention, les chiffres présentés tiennent compte des entreprises en solo aussi bien que des entreprises franchisées. Or ces dernières ont des chiffres souvent plus élevés.
- Au niveau de la formation, les CCI (chambre de commerce et d'industrie) proposent toutes des tests et formations divers : un test pour savoir si vous êtes fait pour devenir indépendant, des formations en marketing, gestion, comptabilité. Son stage intitulé « Cinq jours pour entreprendre » permet au futur entrepreneur de recevoir les conseils des experts dans tous les domaines de son activité. Ces sessions sont prises en charge par le DIF (droit individuel à la formation) dont tout salarié a droit.
L'AFPA (association pour la formation professionnelle des adultes) propose aussi des modules d'évaluation qui sont gratuits pour les chômeurs.
Mêmes les grandes écoles de commerce ont leur filière « création d'entreprise » qui s'adressent aussi bien aux étudiants de l'école qu'à ceux qui veulent enrichir leur cursus. C'est le cas de l' ESCP (école supérieure de commerce de Paris) qui propose à ses étudiants une option « entreprenariat » et un master « innover et Entreprendre».
- Enfin les réseaux de franchises sont des partenaires privilégiés pour vous lancer. Que ce soit en création ou en reprise, les avantages sont indéniables : accompagnement, formation, assistance et surtout la garantie d'exercer une activité qui a fait ses preuves et dont la notoriété vous permettra d'être connu en tant qu'enseigne. Après, à vous de faire vos preuves.

La rédaction vous recommande aussi cet article : La franchise, des avantages partagés

Articles similaires

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 6 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 6 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Le métier de courtier en crédit immobilier

par DM - 13 jours

Le courtier exerce l’intermédiation en vertu d’un mandat du client. Il joue donc le rôle d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement. Il peut exercer dans plusieurs spécialités dont le crédit immobilier, le rachat de crédits...

Informations clés

  • Crée le: 11/12/12 19:42

Les franchises qui recrutent