Le sandwich : un marché européen

En France le marché est en plein essor, à condition de respecter certains critères diététiques, mais chez nos voisins européens aussi la tendance est à la hausse, avec des particularités culturelles pour la Grande-Bretagne, l'Allemagne, l'Espagne ou l'Italie.

En France un repas sur quatre dans le cadre professionnel est constitué d'un sandwich, mais on le trouve aussi une fois sur trois dans le cadre des loisirs et une sur deux lorsque le français voyage. C'est un marché d'un milliard d'unités par an pour un chiffre d'affaires de 3 milliards d'euros, le prix moyen variant de 2,5 à 4 € maximum. Ce marché a augmenté de 18 % entre 2000 et 2003. En France la baguette garde 70 % du marché et les garnitures privilégiées restent le jambon et la charcuterie traditionnelle. Mais les productions sont de plus en plus sophistiquées et respectent des soucis d'équilibre autant que de goût. Le français apprécie encore un sandwich fabriqué devant lui, auquel il peut associer une boisson, mais le produit industriel est en nette progression tant pour les ventes que pour la qualité et la diversité de l'offre. Les principaux fabricants sur le marché français sont Daunat, Sodebo et Entracte.

En Allemagne aussi le classicisme est privilégié : la boulangerie reste le premier circuit de vente, 2,8 milliards de sandwichs sont vendus ici au total chaque année. Le marché industriel est dominé par Mike's Sandwich Market, The Sandwich Man, M&H Board Service & Catering.

C'est à peu près le même nombre de 2 milliards d'unités qui s'achète en Grande-Bretagne mais en revanche ce sont essentiellement des sandwichs industriels et 70 % des produits sont à base de pain de mie. Les dates de consommation prévoient un délai assez court : 2 ou 3 jours. Les britanniques sont de plus en plus critiques sur la qualité. Ici le marché est dominé par Hazlewoods, Uniq, Walkers, Buckingham Foods ou Heinz.

En Espagne seuls 4 % des sandwichs sont industriels et fabriqués en majorité par Andros Food, Artesania de la Alimentacion ou Lord Sandwiches.  75 % sont consommés au bar, essentiellement entre 10 h et 11 heure du matin ou entre 19 h et 20 h. 1,6 milliards d'unités sont vendus chaque année avec une dominante jambon-fromage. Certaines sandwicheries sont en développement comme Pan et Rodilla.

Les italiens consomment seulement 400 millions de sandwichs dont 15 % de produits industriels. En fait les italiens mangent hors de chez eux le midi et les sandwichs sont consommés majoritairement dans les bars qui offrent également des pâtes et des salades. Les industriels du domaine sont Barilla, Giesse Fresco Group et Montana.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - 3 jours

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

4 jeunes réseaux de franchise qui recrutent

par DM - 3 jours

Les réseaux de franchise ont vu leur nombre doubler ces dix dernières années. La France, plutôt pionnière en matière de franchise, comptait en 2005 929 franchiseurs et 39 510 points de vente en franchise. En 2016, le nombre de franchiseurs a attei...

Les précautions à prendre avant d'intégrer un jeune réseau de franchise

par Julien Cadoret - 4 jours

Il se passe en moyenne 8 ans entre la création d’une enseigne et son lancement en franchise. Cette période permet au futur franchiseur de vérifier la solidité et la durabilité de son concept, de se constituer une assise financière ...

Informations clés

  • Crée le: 03/12/04 01:00

Les franchises qui recrutent