Le marketing du développement durable

Deux tiers des consommateurs s'estiment capables de faire la différence entre le bon et le mauvais produit. En revanche la différenciation entre marques et enseignes doit encore s'affirmer.

Il devient indispensable de répondre à la demande du consommateur en matière de respect de l'environnement. Même les industriels américains, jusqu'alors plutôt frileux en matière de développement durable se sont soudain découverts des vocations écologiques. Certes il s'agit bien d'opportunisme. Mais le phénomène est désormais clair : l'environnement est devenu le meilleur facteur de différenciation pour les marques comme pour les enseignes, d'autant que le hard discount reste jusqu'à présent tout à fait en dehors de cette évolution.

Cependant chacun tâtonne et le consommateur veut davantage de preuves sur les actions menées par les entreprises. Il est prêt à entendre le discours des marques et des enseignes. Il perçoit les différences de valeur entre les offres, mais il se sent souvent dépourvu devant les innovations. La difficulté est donc d'informer clairement et de rassurer sur l'authenticité des engagements. Le recours au label est une des solutions adoptées. Mais, rien qu'en Europe, on en recense près de 700.

La nécessité d'une norme officielle est apparue et semble bien révélatrice de l'état d'esprit actuel. La certification d'une ONG peut faire autorité. Il est nécessaire d'aller sur le terrain, de démontrer la pertinence de certaines initiatives. Ainsi Kraft a profité de la Transat Jacques Vabre pour mettre en valeur ses actions de reforestation et sa charte de compensation carbone.

Du côté des marques, la réponse marketing est de plus en plus élaborée. La marque Agir de Carrefour est un exemple d'une segmentation qui valorise le développement durable.

Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 18 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 22 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 24 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 11/09/09 02:00

Les franchises qui recrutent