La culture verte séduit le citadin

Le jardinage gagne les zones urbaines et fait chaque jour de nouveaux adeptes. Les enseignes spécialisées en sont les premières bénéficiaires.

Plus de vingt millions de français seraient des passionnés de jardinage, sans adhésion à aucune organisation d'aucune sorte. Ils pratiquent cette activité durant leurs loisirs. Il s'agit bien sûr d'améliorer le cadre de vie, lié au respect de l'environnement, mais aussi un effort esthétique d'embellissement extérieur du cadre bâti. Certains éprouvent également le besoin de cultiver leur propre production légumière et fruitière. Le jardinage aujourd'hui n'est plus un simple effet de mode mais plutôt un véritable phénomène de société. Une tendance liée à la mise en place des 35 heures qui a contribué largement à son essor. Il concerne tout autant les femmes que les hommes.

Le marché est dynamique et offre de véritables perspectives d'expansion. Cette progression a commencé il y a une dizaine d'années et continue de s'affirmer, elle est de l'ordre de 14,7 % du chiffre d'affaires pour 2004. Dans un contexte économique frileux, c'est un résultat encourageant. La marge d'essor pourrait évoluer vers les 15 à 20 % selon les observateurs. Aussi les professionnels ont-ils redoublé d'efforts. D'abord par une meilleure communication : les femmes de plus en plus séduites par cette activité en deviennent la première cible. Pour de nombreuses jardineries, la présence féminine représente 60 % de la fréquentation. Les vendeurs sont à l'écoute de leurs besoins : que ce soit pour décorer un balcon ou pour le jardin entourant l'habitation, ils donnent de nombreux conseils adaptés qui font le bonheur des clientes. Les jardineries continuent par ailleurs à s'adapter aux besoins actuels des consommateurs. La création d'une offre citadine a impulsé une vitalité au marché. Ainsi les plantes grimpantes sont à la mode et l'offre est importante. Elles sont souvent utilisées pour des espaces réduits au détriment des arbustes au comportement parfois complexe. On cherche aussi à fidéliser la clientèle par un service de qualité et une parfaite visualisation des produits...

On voit de ce fait de nombreuses enseignes poursuivre leurs implantations. Une présence de proximité est le plus sur moyen de favoriser les échanges avec les clients. Le leader du marché, Gamm Vert a intégré dans sa politique d'accueil cette stratégie d'échanges. Hors saisons les jardineries trouvent des substituts : on complète l'offre par un rayon animalerie par exemple, Truffaut de son côté a pris l'initiative d'organiser des soirées avec buffet. Dans certains magasins on réalise des animations ou des ateliers de loisirs créatifs. Jardiland et Vivre le Jardin continuent de progresser grâce à une réelle vitalité commerciale, exprimée également hors du territoire national, notamment en Espagne. Il semble que de leurs côtés la demande de plantes exotiques soit en progression au détriment des géraniums... Les citadins sont amateurs de bougainvillées, plumbagos ou autres figuiers.

D'autres opérateurs animent le marché tel Univert, Les Amis Verts, Saisons et Jardins, Côté Nature, Grande Nature, parfois dans un cadre plus régional. Des enseignes de bricolage viennent également prendre des parts de marché, mais aussi des jardineries frontalières comme en Belgique.

Vu dans Concepts & Tendances du 10 octobre 2005

Articles similaires

Ouvrir un terminal de cuisson en franchise

par MA - 7 jours

Il faut bien faire la différence entre boulangerie et terminal de cuisson. Voyons dans cet article le marché et ses tendances et l'avantage d'ouvrir un terminal de cuisson. Nous prendrons comme exemple la référence de ce marché, la franchise La Mi...

Franchise + Fenêtre = Opportunité sur un marché en croissance

par JC - 12 jours

Le marché de la fenêtre affiche des chiffres en hausse l'année dernière. Il constitue donc une opportunité de développement pour les entrepreneurs qui veulent lancer leur projet. Cependant, il est préférable de rejoindre un réseau plutôt que de dé...

Ce que vous devez savoir sur le métier de courtier

par MA et JS - un mois

Profil du courtier qu'il soit franchisé, salarié ou entrepreneur isolé Le courtier se charge d'analyser le besoin de son client afin de lui trouver l'offre la plus adaptée sur le marché en respectant son budget. Il devra rentrer en négociation si...

Informations clés

  • Crée le: 03/12/05 01:00

Les franchises qui recrutent