Vers la microtaxation des entrepreneurs individuels

Le texte sur la modernisation de l'économie prévoirait des taux globaux de charges sociales et fiscales réduits de 13 à 23 % pour les entreprises individuelles de commerce et de services.
Le texte s'articule en quatre points : le premier concerne les entrepreneurs, le deuxième, la concurrence, le troisième, l'attractivité et le quatrième, le financement de l'économie.
L'objectif est de faire croître l'économie, selon la Ministre Christine Lagarde, et d'en faire bénéficier tous les acteurs. En juillet 2007 a été instauré le régime des heures supplémentaires détaxées. Aujourd'hui avec le volet en faveur des entrepreneurs de la loi de la modernisation de l'économie, le but est d'encourager le travail par un système de microtaxation des entrepreneurs individuels.
Ainsi les entrepreneurs individuels pourront payer leurs charges fiscales et sociales sur une base forfaitaire. Les taux seront fixés à 13 % du chiffre d'affaires pour le commerce et 23 % du chiffre d'affaires dans la prestation de services. L'imposition n'interviendrait qu'au jour où l'entrepreneur commencerait à rentrer du chiffre d'affaires. S'il arrête son activité : même principe, il arrête les charges. Il s'agit donc d'un prélèvement libératoire optionnel et forfaitaire.
La loi envisage également de faire bénéficier les entrepreneurs qui cumuleraient plusieurs activités de ce système mais aussi de simplifications comme la dispense d'enregistrement au registre du commerce. De même les entreprises individuelles unipersonnelles à responsabilité limitée n'auront plus à faire de publication au Bodac et les SARL pourront réunir leur conseil d'administration en téléconférence.

Dominique Deslandes

Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - un mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

La déduction fiscale, levier de croissance des franchises de services à la personne

par HK - 3 mois

Avantages fiscaux et crédit d’impôt permettent aux particuliers de faire appel aux entreprises de services de ménage, à celles facilitant le maintien à domicile des personnes âgées, etc. Les franchises du secteur parviennent ainsi à cibler une lar...

Publication du décret relatif à l’instance de dialogue social

par HK - 3 mois

Le décret d’application de la loi travail relatif aux modalités de l’instance de dialogue social vient de paraître. Rappelons que l’instance en question fait partie des dispositions de la loi El Khomri et qu’elle porte sur la représentation du per...

Informations clés

  • Crée le: 20/04/08 02:00

Les franchises qui recrutent