Monoprix dans l’univers SNCF

Actualités & Interviews / Actualités des réseaux / Monoprix dans l’univers SNCF
  • Créé le : 09/04/2004
  • Modifé le : 09/04/2004

Un nouveau format de magasin a été inauguré le 12 février dernier à la Gare du Nord. Une petite surface attractive avec produits frais, boulangerie, liquides et 500 références en hygiène-beauté.

Monoprix veut se positionner sur le créneau des gares parisiennes. Le nouveau concept est un magasin en réduction, avec 300 m2 de surface de vente : une innovation pour l’enseigne. C’est surtout la première fois qu’une supérette est installée dans le centre commercial d’une gare. A proximité de quelques enseignes à succès telles que Fnac Service ou le Relay, Monoprix verra passer 325 000 voyageurs chaque jour, c’est un atout qui laisse espérer une rentabilité supérieure aux centres commerciaux traditionnels. On ne prend pas de risque, le magasin est sobre avec une décoration aux couleurs acidulées. Toutes les familles de produits sont présentes, 3 500 références au total dont 2 900 pour l’alimentaire.

L’ensemble est adapté pour une clientèle de voyageurs urbains, soumis à des contraintes de temps et de transport. Le magasin sera ouvert de 7 h à 21 h et présente 7 caisses. Trois sont à la boulangerie qui a été aménagée à la manière des enseignes de croissanterie. On y trouve sandwichs et viennoiseries, cuites sur place, tout comme le pain qu’on peut acheter aussi sans devoir entrer dans le magasin. Dès l’entrée de la supérette les rayons frais et liquides apparaissent. Pour les produits en libre service l’accès et la rapidité ont été favorisés. On remarque que l’offre de snacking (ndrl. grignotage ?) y est surdimensionnée. Les produits emballés à l’unité sont privilégiés, pas de packs de bouteilles de 1,5 l par exemple. Les paniers seront sans doute peu remplis par les clients de la Gare du Nord aussi on met en avant la variété des produits. Monoprix joue sur le merchandising, met en avant ses marques et les produits à forte rotation. On imagine pouvoir vendre 20 à 25 % de produits MDD alors que dans les autres magasins ils représentent 17 % des ventes. Un rayon épicerie fine devrait aussi contribuer à donner à ce point de vente un positionnement qualitatif. Néanmoins les prix restent assez sages.

L’enseigne n’accroche pas le nom  » Daily Monop  » qui est le concept réservé pour le magasin de Montparnasse davantage positionné en magasin de convenience haut de gamme. Le magasin de la Gare du Nord  bénéficie donc de la marque Monoprix, actuellement la plus connue, car ici il faut attirer le plus grand nombre de clients et convaincre les partenaires de l’opération, en particulier la SNCF, car d’autres galeries sont prévues dans les gares parisiennes. Les enseignes concurrentes veillent car on sait bien que le créneau est porteur puisque le chiffre d’affaires moyen pour les boutiques déjà ouvertes à la Gare du Nord est de 10 000 € par m2.

Vu dans LSA n° 1848

Plus de franchises
Franchise MIDAS MIDAS

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Franchise INTERMARCHE INTERMARCHE

Supermarché et Supérette

Apport : 100 000€

Franchise MY LITTLE WARUNG MY LITTLE WARUNG

Restaurant à thème

Apport : 80 000€

Franchise SPEEDY SPEEDY

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Franchise Esthetic Center Expert Minceur Esthetic Center Expert Minceur

Institut de beauté, esthétique

Apport : 15 000€

Franchise PERENE PERENE

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 60 000€

Franchise GROSFILLEX FENETRE GROSFILLEX FENETRE

Artisanat pour l'habitat

Apport : 40 000€

Franchise EASY CASH EASY CASH

Troc, achat-vente de produits d'occasions

Apport : 90 000€

Plus de franchises

Actualités

Le spécialiste de l’amincissement et du rééquilibrage alimentaire dietplus met à la disposition de ses futurs franchisés un accompagnement de A à Z via son pôle développement. En effet, les candidats sont assistés, conseillés, encadrés avant et durant l’ouverture mais également après le lancement de leurs activités. Une formation complète et personnalisée leur donne toutes […]

La franchise TOC, Trouble Obsessionnel Culinaire, rassemble à ce jour 21 unités. La marque mise entre autres sur son site marchand. Elle compte accélérer sa croissance et tout mettre en œuvre afin de se positionner comme enseigne référence sur le secteur de la vente d’équipements et d’ustensiles de cuisine aux particuliers. Pour ce qui est […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Aquilus

Spécialiste de l’univers de la piscine et du spas

Apport : 30 000€

CA moyen : 800 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.