Le prix est l'outil de la performance en grande distribution

Les enseignes de grandes surfaces ont mis le prix au centre de leur communication mais le client reste perplexe. Cela entraîne parfois des baisses de chiffre d'affaires d'une part parce que le client compare les enseignes et d'autre part en raison de la diminution des marges sur les articles en promotion. Mais le risque le plus important est la dégradation de l'image.
Aujourd'hui toutes les enseignes de grande distribution pratiquent la surenchère pour la communication sur les prix. C'est à celle qui prétendra être la moins chère. Le poids des promotions a ainsi augmenté, sous l'effet de la crise, mais le résultat n'est pas au rendez-vous. Ces opérations promotionnelles ont même un impact plutôt négatif chez le consommateur qui va jusqu'à supposer que le prix est plus intéressant en fond de rayon.Les marques de distributeurs (MDD) ont aussi augmenté afin, en particulier, de lutter contre le hard discount. De plus le marché reste stagnant avec une tendance légèrement déflationniste.
Dans ce contexte la confiance du consommateur s'est effritée et il juge sur pièce. Le ticket en sortie de caisse est son seul critère, le plus souvent pour le plein hebdomadaire ou bimensuel. Ce montant est parfaitement mémorisé est lui sert de comparatif d'une enseigne à l'autre.
Pour les enseignes il y a trois risques. D'abord celui du maintien du volume mais de la recherche d'un budget inférieur, cela conduit directement à la diminution du chiffre d'affaires. Ensuite il existe un autre risque mécanique de dégradation de marge en raison de l'augmentation des promotions. Enfin l'image prix d'une enseigne peut se dégrader rapidement, en raison de prix dits « assassins » sur certains articles et au final d'un panier évalué comme étant trop élevé par le client.
Vu dans Points de vente

Articles similaires

Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

par MA - 15 jours

On a constaté que la part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d'ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l'Apic, interviewé par CBanque, revient sur l'état actuel du marché et les amb...

Le bio français en progression

par Hk - 15 jours

Le bio a le vent en poupe. De plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits bio, de saison et locaux. Les chiffres de l’Agence Bio le confirment : le secteur a enregistré une hausse de 14,7% en 2015 par rapport à l’exercice précéde...

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - 26 jours

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Informations clés

  • Crée le: 13/10/10 02:00

Les franchises qui recrutent