KFC KENTUCKY FRIED CHICKEN

Restauration rapide, fast food

Apport personnel minimum : 200000 EUR

Type de contrat : location gérance ou franchise totale

Interview de Gilles Boehringer, Directeur Développement et Franchise

Un réel potentiel de développement en France
AC Franchise : Quelle description feriez-vous de votre activité et de votre marché ?
Gilles Boehringer : KFC fait parti du groupe YUM qui détient plusieurs enseignes à l'international comme Pizza Hut par exemple. KFC est un restaurant de spécialités de poulet, en restauration rapide. Nous fabriquons, préparons et cuisinons nos produits sur place à la commande. KFC propose des menus pour plusieurs personnes afin de pouvoir partager des repas en famille et entre amis.
Il faut savoir que le marché de la restauration hors domicile est en plein développement. KFC est arrivé sur le marché français en 1991, mais le développement de la marque a été véritablement lancé en 2001 quand il n'y avait que deux acteurs sur le marché, spécialisés dans les hamburgers.
ACF : Quels sont les éléments qui font l'originalité du concept KFC ?
GB : Notre première originalité vient tout d'abord de nos produits, qui sont basés sur du poulet frais entier (et non pas reconstitué). Par ailleurs, nous avons une offre de produits variée et nous proposons des menus complets pour répondre au besoin particulier des français qui recherchent une entrée, un plat et un dessert. Il faut savoir que la carte KFC est une carte qui évolue régulièrement afin de proposer des nouveautés à la clientèle. Notre concept a fait ses preuves auprès d'une clientèle large. Nous avons investi récemment sur les aspects visuels et confort de nos restaurants (notamment à Paris et Marseille) afin de mieux répondre aux attentes de nos consommateurs qui sont en majorité de jeunes adultes et des familles.
ACF : Comment a démarré le développement de KFC en France ?
GB : KFC est l'enseigne du groupe la plus développée hors USA, elle est présente dans 80 pays.
Nous avons réamorcé le développement de KFC en France en 2001 : il y avait 7 restaurants KFC et aujourd'hui nous en avons 46. KFC a connu depuis 2001 une croissance annuelle de + 30 à +50%. Ce développement a été permis notamment par l'investissement du groupe YUM pour KFC France (plus de 100 millions de dollars investi en 2000).
Sur le marché français, KFC est aujourd'hui le 3e opérateur de restauration rapide.
ACF : Quels sont vos objectifs de développement et quels moyens avez-vous mis en œuvre pour les atteindre ?
GB : Notre phase de test étant terminée, nous avons l'ambition de couvrir toutes les grandes métropoles en France et nous visons les 100 restaurants pour 2009/2010.
Il faut savoir qu'aujourd'hui sur les 46 restaurants, 10 sont en franchises et sont détenus par 5 franchisés. En effet, notre premier franchisé en 2001 a aujourd'hui 4 points de vente, preuve du succès du concept.
Cependant, afin d'accélérer notre développement, nous avons revu notre formule de franchise et nous proposons :
- une formule de franchise pure (100% investissement)
- une formule de location gérance, qui permet de partager risque et investissement avec le franchiseur.
Il est vrai que le « nerf de la guerre » c'est l'investissement et nos candidats franchisés doivent avoir une bonne assisse financière pour, dans un premier temps, commencer en location gérance mais ensuite ouvrir plusieurs restaurants.
Enfin, pour assurer notre développement, six développeurs s'occupent de la recherche d'emplacement et deux personnes sont en charge du recrutement des franchisés.
ACF : Qu'offrez-vous aux franchisés ?
GB : Les franchisés bénéficient d'une formation complète dispensée en interne : 6 mois pour les franchisés, 3 mois pour le personnel d'encadrement et enfin chaque équipier est formé pendant au moins 1 mois.
KFC France a mis au point des supports marketing et publicitaires à la disposition des franchisés et grâce à un fonds spécifique dédié pour les ouvertures, le franchisé peut obtenir une aide lors du lancement de son activité.
Le franchisé bénéficie par ailleurs de notre structure d'achat et de notre centrale de négociation et de référencement: compte tenu des normes strictes de la restauration, nous avons des accords privilégiés avec des fournisseurs agréés auprès desquels le franchisé doit s'approvisionner. Ces accords lui permettent par ailleurs d'optimiser sa marge.
Au niveau du suivi opérationnel des franchisés, il est assuré par nos animateurs Franchise, qui font un suivi régulier sur le terrain et qui établissent des plans d'actions.
Enfin, le franchisé participe à plusieurs commissions avec le franchiseur et les autres franchisés pour travailler ensemble sur les stratégies marketing, achat…Pour moi, le rôle du franchiseur est d'organiser une relation franchisé/franchiseur qui permet d'accélérer le développement de l'enseigne et le succès de chacun.
ACF : Quelles sont les contraintes de votre marché et du métier que doit connaître un futur franchisé ? De ce fait quel profil de franchisé recherchez-vous ?
GB : Il faut savoir que notre métier est un métier de service, car on s'adresse directement aux clients, il faut donc être un homme de terrain et être prêt à voir 5000 personnes par semaine. Nous recherchons donc des passionnés du service, commerçant dans l'âme mais pas forcément des restaurateurs.
Bien sûr nous recherchons des entrepreneurs, des personnes prêtes à relever un challenge et qui ont de bonnes dispositions en gestion pour assurer le suivi et le contrôle de l'activité mais aussi en management d'équipe. En effet, il faut savoir qu'une équipe KFC représente 40 à 100 salariés, il faut donc être bien organisé.
Par ailleurs, nous recherchons des franchisés qui participeront à la vie du réseau : il faut investir son argent mais aussi son temps, nous ne recherchons pas d'investisseurs « passifs », sauf en cas d'un binôme de franchisés. Il faut d'ailleurs préciser que nos futurs franchisés doivent s'investir à 100% sur l'activité KFC et ne pas être partagé avec une autre activité. Nous recherchons des candidats avec un côté « pionnier », qui sache saisir les opportunités et qui veulent développer en premier un nouveau concept sur une zone régionale non exploitée pour le moment.
ACF : Quel conseil donneriez-vous à des candidats à la franchise ?
GB : La franchise c'est un état d'esprit : il y a certes une prise de risque au début, mais c'est un partenariat gagnant-gagnant qui permet de réussir avec succès. Le franchisé doit être indépendant pour faire tourner son activité mais sans vouloir réinventer le concept de l'enseigne. Il faut donc s'engager en toute connaissance de cause et s'informer avant d'intégrer un réseau. Enfin pour conclure, je dirai que si le franchiseur doit fournir un

Les derniers articles KFC KENTUCKY FRIED CHICKEN

Le réseau élu Chaîne de Restaurants de l’Année 2017 lance sa campagne 1KFC1DON

par MA - 3 jours

Le réseau KFC a été élu Chaîne de Restaurants de l’Année 2017, quelques jours seulement suite à l'ouverture de son 200ème restaurants français. La franchise a par ailleurs, lancé sa campagne 1 KFC pour vous = 1 don pour les Restaurants du Coeur.

Le 200ème restaurant français sous enseigne KFC ouvre à la Défense

par MA - 16 jours

Le réseau KFC poursuit son développement dans l'hexagone. L'acteur majeur de la restauration rapide mondiale célébrera, le 28 novembre prochain, l'ouverture de son 200ème restaurant en France, situé à La Défense. L'enseigne avait ég...

KFC mise sur la franchise pour accélérer son développement

par Dorsaf Maamer - 8 mois

Déjà bien présente en France avec 191 points de vente dont 140 en franchise, KFC espère poursuivre son développement pour atteindre les 500 r...

Informations clés

  • Crée le: 23/05/07 02:00

Les franchises qui recrutent