Indemnité de départ pour les commerçants à l'âge de la retraite

Conformément à l'article 106 de la loi de finances 1982, les commerçants arrivés à l'âge de la retraite peuvent, selon certaines conditions, bénéficier d'une indemnité de départ. La demande doit être effectuée auprès du régime social des indépendants (RSI).

Vous êtes arrivé à l'âge de la retraite, savez-vous qu'il existe une prestation gérée par les caisses RSI qui vous permet de percevoir une indemnité de départ. L'aide minimale est 2 020 euros pour une personne seule et 3 140 euros pour un ménage. L'aide maximale est de 12 100 euros pour une personne seule et de 18 820 pour un couple.

Quelles conditions ?

Pour bénéficier de cette indemnité de départ, le commerçant qu'il soit franchisé ou non doit satisfaire les conditions suivantes : être en activité à la date de la demande ; être âgé de plus de 60 ans ; avoir été affilié pendant une période même discontinue de 15 ans (60 trimestres) à une caisse d'assurance vieillesse des professions artisanales et commerciales ; être titulaire de son droit au bail et être soumis à des conditions de ressources bien spécifiques*.

Quelles démarches administratives ?

Pour bénéficier de cette prestation, charge au commerçant de présenter sa demande d'indemnité, par écrit, à sa caisse d'assurance vieillesse RSI. Celle-ci en accusera réception par lettre recommandée et accompagnera son courrier d'un questionnaire à remplir par le demandeur et à faire parvenir ensuite à la caisse avec toutes les pièces justificatives nécessaires à la constitution du dossier. A partir de là, il devra attendre la décision définitive de la commission d'attribution des aides de la caisse.
Attention, le bénéficiaire de cette prestation particulière doit cesser immédiatement toute activité professionnelle à partir du moment où il est éligible à cette indemnité. Il doit également radier son entreprise du registre du commerce et des sociétés dans les 12 mois suivant la décision de la commission d'attribution des aides de la caisse.
* La moyenne des ressources annuelles des cinq dernières années d'activité ne doit pas dépasser un plafond de ressources total de 21 210 euros pour un couple et 11 940 euros pour une personne seule. Le plafond des ressources non-professionnelles est quant à lui de 10 490 euros pour un couple et 5780 euros pour une personne seule.
Audrey, rédactrice AC Franchise

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 2 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 22 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Comment financer votre projet de franchise ?

par Dominique Deslandes - un mois

Se lancer en franchise rassure les banquiers mais requiert parfois un niveau d'investissement plus important. Pourquoi est-ce parfois plus ch...

Informations clés

  • Crée le: 23/03/12 01:00

Les franchises qui recrutent