Franchise : Investissement et Rentabilité

Lors du Salon Easyfairs de Paris ces 25 et 26 Septembre dernier, Jean Pierre Pamier, rédacteur en chef de Franchise Magazine,  a interviewé des spécialistes de la franchise au sujet de l'investissement que requiert la franchise et la rentabilité que l'on peut espérer. Ont participé : Catherine Savolle du pôle franchise de BNP Paribas et Jean-Pierre Gouzy, expert comptable Fiducial. En voici le compte rendu :

Franchise et Investissement :

Jean-Pierre Gouzy rappelle le principe de la Loi Doubin : le franchiseur doit communiquer des informations au futur franchisé mais cependant il n'est pas obligé de communiquer au sujet de tous les postes d'investissement, mais seulement ceux relatifs aux spécificités de la franchise. Le Franchisé doit, lui, prendre tous les coûts en considération.
Dans cette étape d'investissement, plusieurs éléments sont à étudier :
- le volume d'activité estimé : convertir le CA annuel en CA journalier pour mieux se rendre compte des objectifs
- les droits d'entrée : vérifier à quoi cela correspond en sachant que cet investissement doit être récupéré en 3-4 ans d'activité.
- les charges de structure : par exemple vérifier la cohérence du montant du loyer par rapport au CA attendu.
- Autres redevances : formation, publicité…

Le franchiseur peut aider le franchisé dans ses démarches d'investissement et de financement en lui communiquant notamment des outils et des documents financiers, cependant, Catherine Savolle souligne l'importance de l'implication du futur franchisé : c'est à lui de s'approprier ces outils et de faire son business plan et son compte prévisionnel…sans hésiter à demander de l'aide à un expert comptable !
Concernant le financement, on parle souvent d'1/3 d'apport personnel dans l'investissement global. Catherine Savolle se veut de rassurer les futurs franchisés en expliquant que ce rapport n'est pas une règle. Même si un dossier avec un apport personnel nul a très peu de chances de passer, les dossiers avec des apports inférieurs à 1/3 de l'investissement sont tout de même étudiés car tout dépend du choix de réseau de franchise. Le dossier de financement à présenter aux banques doit contenir :
- les prévisionnels ( business plan, compte prévisionnel)
- des informations sur le franchisé (CV, motivation, apport perso…)
- des informations sur le franchiseur (réseau, DIP…)

Franchise et Rentabilité :

Selon Jean-Pierre Gouzy, « un franchisé n'est pas qu'un investisseur, mais aussi un opérationnel car il crée son propre emploi » ; il faut donc évaluer :
- en combien de temps l'apport personnel va être récupérer et comparer ce placement par rapport aux autres placements
- en combien de temps le franchisé pourra se verser sa propre rémunération et à hauteur de combien.

Au niveau des banques, Catherine Savolle explique qu'au-delà de l'analyse globale du projet, certains clignotants méritent plus d'attention notamment :
- le besoin en fonds de roulement
- le reste à vivre
- le point mort, à savoir le niveau d'équilibre à atteindre pour payer les charges.

Existe-t-il des secteurs de franchise plus rentables que d'autres ?
Rappelons tout d'abord que la franchise est déjà plus rentable que la création en solo et ce pour 30 à 40% de CA supplémentaire selon les intervenants. Cependant, aujourd'hui il est difficile de définir quel secteur est plus rentable car, d'une part, il y a un phénomène de mode qui joue et d'autre part, tout est question de l'implication et de l'investissement personnel du franchisé.

 

 

Articles similaires

Vérifiez ce qui est publié sur votre réseau sur ac-franchise.com

par ACF - 4 jours

L’annuaire ac-franchise.com est le plus complet avec 2400 fiches réseaux (franchise, concession, coopératives, etc, etc.) mais aussi le plus riche en détails. Il est donc consulté par 130 000 visiteurs chaque mois.

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 5 jours

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le mêm...

Quand l’exclusivité territoriale s’applique de fait

par Martine Malaterre - 12 jours

L’exclusivité territoriale qui consiste à garantir au franchisé une zone où le franchiseur n’implantera pas d’autres unités n’est pas obligatoire dans le contrat de franchise et ne peut entrainer une nullité de ce contrat en cas de ...

Informations clés

  • Crée le: 28/03/07 02:00

Les franchises qui recrutent