Comment choisir votre expert-comptable

A l'heure des comptes, le chef d'entreprise que vous êtes en tant que franchisé, doit pouvoir faire confiance totalement à un partenaire qui accompagnera votre entreprise dans son développement : l'expert comptable. Il vérifie vos comptes et vous conseille sur les questions financières, fiscales et parfois juridiques. C'est le minimum qu'il devra vous apporter mais vous êtes peut être en attente de plus : mode de gestion, placement financier pour améliorer la trésorerie et le capital de votre entreprise. Comment le recruter ? Sur quels critères objectifs ? Sur quels critères humains ? Quelques conseils pour ne pas se tromper.

La confiance : base d'un partenariat efficace

Difficile d'imposer comme critère la confiance quand on ne connait pas la personne. Plusieurs pistes à suivre pour trouver celui qui vous conviendra : la filière classique en vous adressant à l'ordre des experts comptables qui vous communiquera une liste de cabinets proche de votre activité. Une assurance de trouver des compétences mais pas forcément évident de tomber d'emblée sur la personne dont vous aurez envie de suivre les conseils. Demander à votre franchiseur s'il connait un cabinet spécialisé en franchise ou au moins un cabinet qui a fait déjà ses preuves d'efficacité dans votre secteur. Adressez-vous aussi à vos confrères qui ont peu ou prou le même nombre de salariés que vous avec un chiffre d'affaires comparable. Le bouche à oreille peut être une assurance de tomber sur une compétence métier.

Quand vous le rencontrez, préparez vos questions

La relation doit être régulière et les rencontres suffisamment longues pour permettre d'établir un vrai dialogue. Les courriers et emails sont certes pratiques et indispensables pour véhiculer l'information mais il faut établir une rencontre de fait. En définir le rythme et s'y tenir sous peine de voir les relations se dégrader au premier problème non résolu. Préparer tous les sujets que vous voulez évoquer et dont vous exigez des réponses ou solutions. Attention aux grands cabinets qui délèguent beaucoup et auprès desquels vous aurez plusieurs interlocuteurs qui possèderont chacun une partie des informations ! Vous risquez de passer plus de temps à répéter qu'à avoir des réponses.
Vous devez vous reconnaitre dans votre expert-comptable à qui, ne l'oublions pas, vous donnez toutes les clefs de votre entreprise.

La confiance d'abord, la spécialisation ensuite

Les métiers de la franchise ont certes la franchise en commun mais les secteurs d'activités sont très divers. De la franchise de restauration rapide à la franchise de services à la personne en passant par les franchises de commerce de proximité ou immobilière, l'approche financière ou juridique ne sera pas la même. Donc, essayez de trouver un spécimen qui connait bien votre secteur d'activité. Il ira plus vite à l'essentiel, détectera rapidement ce qui va bien ou moins bien et vous donnera des conseils qui auront déjà faits leurs preuves autre part.
Quand vous vous adressez à un cabinet, demandez quels sont les domaines d'activités et éventuellement les clients. Un cabinet généraliste peut apporter beaucoup de par ses expériences dans tous les domaines mais un cabinet spécialisé aura peut-être une approche plus pointue. En tout état de causes, un expert-comptable doit être curieux de ce que vous faites et vous poser des tas de questions pour sortir de sa fonction première de travaux d'écritures. Il ne doit pas se cantonner pas aux activités classiques de vérification des comptes mais proposer aussi d'autres prestations qui peuvent vous intéresser à plus ou moins long terme comme par exemple l'optimisation des process ou de nouvelles organisations de votre service comptabilité.

Trouver le cabinet adapté à la taille de votre franchise

Inutile de viser les grands cabinets qui ont pignon sur rue en pensant y trouver des compétences particulières. Ils ont bien une réputation qui les précèdent mais souvent surdimensionnée pour votre activité. Pourtant, il faut choisir un cabinet qui vous accompagnera dans votre développement à plus ou moins long terme. Si vous visez déjà de vous installer à l'international, choisissez un cabinet qui a des antennes dans les pays que vous visez. Si vous avez plusieurs franchises, faites de même en cherchant un réseau de cabinet en expertise comptable présent dans toute la France. Si vous souhaitez acquérir d'autres franchises, votre expert-comptable doit être au fait des cessions acquisitions et vous conseiller sur ces sujets.

Les tarifs sont libres et méritent d'être comparés

Le tarif d'une expertise comptable correspond à la totalité d'une année fiscale. C'est la base du partenariat que vous établirez avec le cabinet. Les honoraires sont libres et très variables mais sont souvent liés aux prestations demandées. Commencez par définir la base minimum dont vous avez besoin et faites faire des devis pour des prestations annexes. Pour une tenue comptable standard, le coût horaire est de 50 euros minimum et va jusqu'à 80 euros. N'hésitez pas à demander des devis comparables en définissant au préalable vos besoins de façon précise. Tout doit être comparable si la formulation de la demande est suffisamment claire et objective pour les 2 parties.

Communiquez par écrit mais aussi rencontrez-vous

Exigez quel que soit le cabinet, d'avoir toujours un seul interlocuteur. La dispersion des informations (même si on vous affirme qu'elles sont suivies) est souvent le début de certains malentendus. A l'heure de l'information tous azimuts, la fiabilité des sources est de plus en plus difficile à identifier. Certains cabinets inondent d'informations leurs clients, via des emails, et ne personnalisent pas assez leurs messages. Planifier dès le début les rencontres incontournables qui peuvent durer seulement une ou deux heures pour faire le point et avancer avec votre expert-comptable. si au bout d'une année fiscale, le courant n'est pas passé, cherchez ailleurs.
N'hésitez pas à consultez la liste des experts-comptable dans l'annuaire des experts

Martine, rédactrice AC Franchise

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 3 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 5 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 02/01/12 01:00

Les franchises qui recrutent