Un plan de relance à moyen terme

Dominique de Villepin, a annoncé un certain nombre de mesures en faveur du pouvoir d'achat, mais leur impact se fera sentir au plus tôt en 2007.

Le moral des ménages est toujours très bas. Pourtant le premier ministre a créé la surprise en annonçant une baisse d'impôt de 3,5 milliards d'euros pour la loi de finance 2006. Le catalogue de mesures est important mais leur application va se faire attendre...

Parmi les principales mesures on trouve d'abord la réduction de l'impôt sur le revenu pour les classes moyennes et supérieures. De plus le montant global de l'impôt est plafonné.

Pour faire face à l'augmentation des produits pétroliers, un chèque de 75 € est proposé aux ménages se chauffant au fioul, s'ils ne sont pas imposables. La prime pour l'emploi est désormais accordée à tous les chômeurs bénéficiaires de minima sociaux reprenant une activité. Elle est d'un montant de 1000 € et sera mensualisée.

Enfin une déduction de l'impôt sur les sociétés est prévue pour les actions gratuites distribuées aux salariés. Autre mesure concernant l'entreprise : un employeur est autorisé à accorder une prime allant jusqu'à 1000 € sans supporter de charges fiscales et sociales. Les salariés restent toutefois soumis à impôts et charges sur la somme allouée.

Dominique de Villepin n'a pas évoqué la baisse des prix en grandes surfaces mais Renaud Dutreil, ministre des PME et du Commerce, devait s'en charger en l'évoquant à propos de la réforme de la Loi Galland. L'atterrissage devra être maîtrisé afin de ne pas aboutir à la détérioration de l'emploi comme aux Pays Bas.

Vu dans LSA n° 1919 du 8 septembre 2005

Articles similaires

Les ventes en ligne dans la franchise et le commerce associé

par MA - un mois

Le règlement d’exemption n° 330/2010 du 20 avril 2010, entré en vigueur en juin 2010 incite les opérateurs y compris les réseaux et enseignes à développer leurs activités en ligne. Dès lors qu’ils sont agréés, les distributeurs, parmi eux les fran...

Quid de la Loi travail après le décret d’application ?

par acf - 2 mois

Le projet de loi avait provoqué une mobilisation des professionnels de la franchise qui lui reprochaient d’aller à l’encontre du principe d’indépendance entre franchiseur et franchisé en créant un lien entre salariés des franchisés et le franchiseur.

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 5 mois

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Informations clés

  • Crée le: 06/10/05 02:00

Les franchises qui recrutent