Un bilan mitigé pour le salon Texmed de Tunis

Si la fréquentation a été satisfaisante selon les organisateurs (230 exposants dont 190 Tunisiens et 2 400 visiteurs), le salon Texmed qui s'est tenu du 8 au 10 juin 2011 a surtout rencontré un succès d'estime. Il est vrai qu'il s'est déroulé dans un contexte politique exceptionnel – après la révolution du Jasmin et dans l'attente d'élections à la fin du mois d'octobre- et que l'attitude des acheteurs de réseaux de franchise textile a été surtout de voir si la situation des derniers mois en Tunisie n'avait pas trop impacté la production textile.

Impact de la révolution 

Il faut savoir que la Tunisie occupe une place prépondérante dans le sourcing de proximité des franchises mode et que les acheteurs ont voulu être confortés dans la fiabilité de l'outil de production. Pour cela, les Tunisiens ont mis les moyens en place pour montrer leur dynamisme et leur savoir-faire.
Cependant, les donneurs d'ordre sont restés prudents et les commandes ont souvent été inférieures aux années précédentes et varient selon les produits. Ulysse Fashion, spécialisé dans le sportswear et le Jean enregistre des commandes divisées par deux même si les clients fidèles sont présents. Tif, spécialiste de la lingerie, fournisseur de la franchise lingerie Etam et Princesse Tam Tam, a retrouvé le niveau de commandes de l'année précédente et de nouveaux clients comme ceux de la VAD. Chez Silex, fabricant de corsetterie et de maillot de bain, les commandes sont restées stables.

Autre point d'interrogation, la hausse des prix. Des négociations sont en cours entre la fédération tunisienne du textile et l'union générale tunisienne du travail sur les hausses de salaires. Selon Dalila Ben Yahia, directrice générale du textile et de l'habillement au ministère de l'industrie, les augmentations de salaires devraient être de l'ordre de 5%. Cela sera répercuté sur les prix de vente, au moins en partie, d'où l'attentisme de certains donneurs d'ordre.
Le textile habillement est le second secteur exportateur de la Tunisie (40% des emplois dans les industries manufacturières, 2 100 entreprises dont 46% à capitaux mixtes ou étrangers) et maintient le cap.
En juin, les grands clients étaient présents au salon Texmed et ont acheté même si les commandes ont été fractionnées pour limiter les risques. La suite après les élections d'octobre qui représentent un tournant dans le paysage géopolitique de la Tunisie.

Vu dans le journal du textile

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Le commerce, un pilier de l’économie marocaine

par Hajer Kacem - 3 mois

Avec 290 milliards de Dirhams de chiffre d’affaires, le commerce représente 9,4% du PIB du Maroc. Conscient des enjeux du secteur et des opp...

Informations clés

  • Crée le: 07/08/11 02:00

Les franchises qui recrutent