Tesco en passe de réussir son pari de redressement

Grâce à un plan de redressement ambitieux de 1,17 milliard de livres sterling, le groupe de distribution britannique Tesco voit ses efforts récompensés avec une hausse de ses ventes de 1.8 % sur son marché domestique. Des résultats encourageants qui permettent de rassurer les investisseurs mais qui doivent se confirmer sur le long terme. Pour cela, l'enseigne prévoit de se recentrer sur ses fondamentaux avant de développer ses ambitions sur le multicanal.

Des nouvelles encourageantes

Les présentations de résultats de Tesco le 5 janvier dernier a permis d'annoncer de bonnes nouvelles pour les investisseurs : avec une hausse des ses ventes sur marché domestique de 1,8 %, le groupe de distribution enregistré la meilleure performance depuis trois années alors qu'un plan de redressement n'a été mis en place que neuf mois auparavant. Mieux encore, la marge de l'enseigne a augmenté de 0.4 point, grâce à une forte réduction de ses coûts.

Un plan de redressement à juger sur le long terme

Pour autant, ce n'est que sur le long terme que le plan de redressement mis en place par Tesco pourra être jugé sur sa fiabilité. D'abord parce que le plan de réduction de coûts a entrainé une baisse de ses effectifs qui pourrait impacter le service au client et parce que l'enseigne britannique semble encore en retard sur les marques de distributeur et sur le multicanal. Ensuite, Tesco paye aussi l'échec de sa campagne « Big Price Drop », lancée en janvier 2012, qui visait à réduire les prix sur des produits de première nécessité.

Se recentrer sur ses fondamentaux

L'objectif de Tesco consiste donc d'abord à se recentrer sur ses fondamentaux, comme la logistique ou encore l'ergonomie du chemin de vente. Le redressement de l'enseigne passera aussi par la rénovation de ses magasins et l'ouverture 430 unités multiformats. Des projets de grande envergure qui seront financés en partie par un retrait partiel sur l'international, et notamment du marché américain. Une fois revenu à ses fondamentaux, Tesco songe dans un second temps à devenir un vrai acteur du e-commerce en développant sérieusement sa stratégie multicanal qui avait accumulé du retard par rapport à ses concurrents directs.
Tesco est le numéro un de la grande distribution en Grande-Bretagne.

Si ce secteur vous intéresse, consultez la liste des franchises de supermarché qui recrutent.
Vu dans Points de vente n° 1129

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Le commerce, un pilier de l’économie marocaine

par Hajer Kacem - 3 mois

Avec 290 milliards de Dirhams de chiffre d’affaires, le commerce représente 9,4% du PIB du Maroc. Conscient des enjeux du secteur et des opp...

Informations clés

  • Crée le: 22/02/13 01:00

Les franchises qui recrutent