Restructuration d'entreprises : marche arrière

Devant la colère des syndicats suscitée par son projet de loi, le gouvernement a renoncé à faciliter davantage les licenciements économiques.

Ce sont les dispositions les plus contreversées qui ont été retirées, en particulier la notion de " sauvegarde de la compétitivité économique ". Celle-ci permettait en effet aux sociétés en bonne santé économique de licencier des salariés de façon préventive. Les délais de recours ont été également revus et passent à un an dans le nouveau texte. Enfin la justice pourra encore exiger la réintégration de salariés licenciés en cas d'annulation du plan social. Le premier texte prévoyait que l'entreprise pouvait verser une prime équivalente à six mois de salaires plutôt que de réintégrer les salariés. Pour les syndicats la philosophie générale de la loi ne permet pas d'être totalement rassurés. Ainsi le gouvernement emploie un concept de " fléxisécurité " qui demande à être commenté...


Dominique Deslandes

Articles similaires

Franchise au Maroc : le contrat loi des parties

par HK - 9 heures

Ne bénéficiant  pas de cadre juridique spécifique, la franchise est régie par les lois de droit commun au Maroc.   Certaines précautions son...

Principes du contrat de franchise et de l’information précontractuelle en Belgique & incidences des 3 langues du pays

par Franchise Business Club - 19 jours

deux avocats belges nous expliqueront les principes de base d’un contrat de franchise et de l’information précontractuelle en Belgique et les incidences de l’emploi des langues (français – néerlandais – allemand) sur la gestion d’un réseau de fra...

Principes du contrat et de l'information précontractuelle en France & nouvelles dispositions du Code civil

par Jean Samper - 19 jours

Me Hubert Bensoussan Le 13/9, Me Hubert Bensoussan intervient en conférence sur les principes de base d’un cont...

Informations clés

  • Crée le: 14/11/04 01:00

Les franchises qui recrutent