Les écrans en magasin, une tendance forte mais pour quoi faire ?

A Londres, les grandes enseignes internationales embellissent les vitrines et l'intérieur de leurs magasins avec les écrans géants à LED. A propos de cette tendance, Claude Nahon, le président de Mood International, acteur de l'expérience client en point de vente explique: "Ils servent à théâtraliser la boutique, inciter les clients à monter aux étages en prenant ascenseurs et escalators, les distraire dans la queue, donner infos et contenus... les possibilités sont infinies".  
Vu dans les Echos

Note d'AC Franchise : Attention à ne pas tomber dans le gadget coûteux mais improductif. Est-ce à votre enseigne d'éduquer le client en la matière ? Votre cible est-elle réceptive et à quelle utilisation ? Les écrans oui mais pas pour se faire plaisir !

Le digital: La bonne pratique du moment!

Des boutiques ouvertes 7 jours sur 7 et un service qui se veut infaillible, Londres, synonyme d'innovation, se convertit au digital.
Shazam In Store, par exemple, a recours aux playlists, marketing olfactif et géolocalisation musicale pour proposer des offres et des réductions via les smartphones.
L'utilisation du digital ne réduira pas les besoins en personnes. Le manager affirme à ce propos: "C'est l'inverse qui se produit. Les clients n'utilisent les outils digitaux que si des vendeurs sont là pour échanger et s'en servir avec eux".

Immerger le client pour lui donner envie de consommer

Chez Hollister, par exemple, les images de surf à Huntington Beach, en Californie arrivent en quasi direct pour inciter à acheter les maillots de bain et les petites jupes malgré las températures basses du printemps londonien.
Chez Nike, grâce aux écrans, on conseille ses clients pour améliorer leur style et sur le bon modèle de chaussures à adopter. Club de course à pied, cours de yoga ou encore conseil lingerie pour femmes sont proposés pour encourager la pratique du sport et par conséquent l'achat de produits Nike.

Chez Nespresso, par d'exception à la règle; Dans la zone découverte, les écrans tactiles permettent de se familiariser avec le site Internet de la marque pour commander directement alors que la table interactive fait découvrir l'intégralité de l'offre machine.

Faciliter le partage

Les marques ont aussi pensé à faciliter le partage:
  • Chez G-Star Raw, les vendeurs choisissent la bande-son et les clients peuvent "liker" sur Facebook grâce au wi-fi gratuit
  • Chez Top Shop, une cabine a été installé pour pouvoir partager des looks sur Instagram ou Twitter

Permettre au client de personnaliser ce qu'il achète

Autre bonne pratique pour vendre, permettre à son client de personnaliser ce qu'il va acquérir.
Chez Top Shop, le client crée les imprimés de ses vêtements grâces aux écrans tactiles, qu'il paye une trentaine de livres 15 minutes après.
Chez Levi's, on choisit la couleur du denim, des coutures ainsi que l'étiquette pour qu'une couturière le réalise.

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 18 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 22 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 24 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 26/04/15 07:58

Les franchises qui recrutent