Le centre commercial reste un lieu de rencontre pour la génération Y

La génération Y, accro à son smartphone qu’elle consulte en live bouderait les centres commerciaux et commanderait uniquement via le canal digital. Selon une étude publiée par l' institut Opinion Lab, auprès de 110 adultes américains, contrairement aux idées reçues, 37 % affirment que le centre commercial est l’endroit préféré pour le shopping contre 27% pour les boutiques en ligne. L’acte d’achat est un moment d’échange dans un endroit où on peut se promener et se divertir. A condition d’avoir le choix d’acheter en boutique ou via un autre canal digital et que tout soit connecté et cohérent.

Rester connecter avec leur communauté, acheter ici ou plus tard

Ce qui intéresse surtout ces jeunes est non pas de pouvoir commander en ligne partout mais de continuer à rester en contact permanent avec leurs amis via les réseaux et d’ obtenir leur avis sur tel ou tel produit qu’ils ont repéré.  Un centre branché offrant de plus des restaurants, restauration rapide et boutiques mode aura toutes les chances d’attirer cette génération Y à condition qu’elle puisse utiliser toutes les facettes de l’achat connecté. Il est pour eux important de pouvoir découvrir un produit dans une boutique et après l’avoir essayé, s’être photographié avec, hésité et attendre le soir  pour le commander via son pc ou son smartphone. La multi connection et le multi-canal : tel est le défi des enseignes pour capter cette tranche de client qui veut retrouver les mêmes informations quelques soit le canal de consultation ou de commande en instantané.

La digitalisation des boutiques physiques mais plus encore

Au-delà du lieu de rencontre au centre commercial « New Look » prisé par la génération Y et de la digitalisation des boutiques physiques, les enseignes doivent se moderniser et se concentrer  sur la reconnaissance et le traitement d’un client, tout parcours confondu : principe de base de l’ interaction permanente avec le consommateur. Rien de plus mal vécu par ces jeunes que d’être reconnu sur le web et non en boutique et d’avoir un interlocuteur qui ne le connait pas. Le commerce connecté de demain passera par une cohérence des politiques de ventes et de prix, et ce quel que soit le canal, le consommateur avec son historique, son statut, et une reconnaissance immédiate et partout.
vu dans Pointsdevente

Articles similaires

Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

par MA - 17 jours

On a constaté que la part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d'ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l'Apic, interviewé par CBanque, revient sur l'état actuel du marché et les amb...

Le bio français en progression

par Hk - 18 jours

Le bio a le vent en poupe. De plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits bio, de saison et locaux. Les chiffres de l’Agence Bio le confirment : le secteur a enregistré une hausse de 14,7% en 2015 par rapport à l’exercice précéde...

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - 28 jours

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Informations clés

  • Crée le: 08/03/15 09:38

Les franchises qui recrutent