La franchise est-elle un atout réel dans la coiffure ?

Pour répondre à cette question d'un des internautes sur ac-franchise.com, nous avons jugé utile de ressortir un article publié le 19 août 2003 sur notre site.

Nous écrivions : "Le secteur de la coiffure est en plein bouleversement depuis de nombreuses années. La franchise y a toute sa place.

Avec plus de 50 000 salons en France dont déjà environ 5 000 sous contrat de franchise ou simialire en 2002, le secteur offre encore de belles perspectives au commerce associé car un coiffeur franchisé fait en moyenne presque 3 fois plus de CA qu'un coiffeur isolé ! (Pour être impartial, il faudrait comparer le CA à investissement égal car il est vrai que l'investissement moyen d'un isolé est plus bas. Un estimation faite sur des statistiques incomplètes permet cependant de penser qu'à investissement égal, une franchise fait 1,7 fois plus de CA.)

La franchise et les formules dérivées pourraient donc d'ici cinq ans conquérir 50 % du marché en valeur, jugent certains professionnels. Il faut reconnaître que la notoriété des chaînes, leur dynamisme, leur réactivité à la mode et leur résistance aux aléas économiques sont de sérieux atouts face aux indépendants."

Et depuis, le marché de la coiffure a effectivement pris cette direction. Nous n'avons cependant pas de chiffres précis à jour en notre possession.


JD

Articles similaires

Ouvrir un magasin de vêtements pour enfant, quelles franchises choisir ?

par MA - 11 jours

Evoluant sur un secteur concurrentiel, les acteurs du marché des vêtements pour enfant doivent répondre aux nouvelles pratiques des consommateurs.Le marché du prêt-à-porter enfant se compose en deux segments: les bébés de 0 à 2 ans et les enfants ...

Comment bien choisir sa franchise

par ST - 28 jours

C'est un moyen efficace de rester indépendant tout en accédant à une activité bénéficiant de l'image de marque, de l'expertise, d'un accompagnement et du soutien d'un réseau. De son côté le franchiseur donne un certain nombre d’informations quant ...

Franchise : Le ministre de l’industrie et du commerce répond à un député

par Jean Samper - un mois

Le ministre tunisien de l’industrie et du commerce, Zied Laâdhari a répondu au député Imed Daimi qui s'alarmait de la progression du nombre d’autorisations de franchise accordées par le ministère de l’industrie et du commerce, au moment où le pays...

Informations clés

  • Crée le: 13/01/06 01:00

Les franchises qui recrutent