Les aides à la création d'entreprise

Un coup de pouce peut aider au moment de créer son activité, l'Etat et les collectivités y contribuent.

Lorsque les amis et la famille ne suffisent pas, le créateur peut bénéficier d'aides. Elles varient selon les régions d'implantation. Le salarié qui crée peut bénéficier d'une exonération de charges sociales durant un an.

Dans les zones urbaines sensibles, un créateur peut bénéficier d'une exonération de taxe professionnelle, dont le périmètre et le taux sont fixés par les collectivités locales. Des aides spécifiques sont accordées dans les zones de redynamisation urbaine. S'y ajoutent une exonération de la taxe professionnelle pendant cinq ans et une exonération totale de ses cotisations sociales personnelles maladie. Enfin le créateur est exonéré de charges sociales patronales pendant un an pour toute embauche en CDI ou CDD d'au moins douze mois.

Les créateurs qui s'implantent en Zone Franche Urbaine bénéficient également de quelques coups de pouce supplémentaires. L'entrepreneur, en plus de l'exonération d'impôt sur les bénéfices pendant cinq ans, peut bénéficier d'un taux dégressif pendant trois ou neuf ans. Il en est de même pour la taxe professionnelle.

Enfin une exonération des charges patronales est accordée durant un an, puis le taux est dégressif durant trois ou neuf ans, selon l'effectif, à condition qu'au moins un tiers des salariés habitent la zone.

En zones rurales des avantages sont prodigués aux créateurs. Les collectivités locales des territoires ruraux de développement prioritaire peuvent accorder une exonération temporaire de taxe professionnelle. Toutes les collectivités locales peuvent décider d'exonérer d'impôts locaux les entreprises nouvellement créées. Elles peuvent aussi accorder des aides directes.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Les apports en société

par Dominique Deslandes - 16 heures

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 10 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 10 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 04/07/08 02:00

Les franchises qui recrutent