Le processus de mondialisation

Actualités & Interviews / Actualités de la franchise / Le processus de mondialisation
  • Créé le : 01/08/2006
  • Modifé le : 01/08/2006

De 1985 à 2005 il a connu une véritable mutation. En fait on parle de manière plus appropriée de globalisation, un phénomène qui aurait pris son origine au XVIe siècle.

Ce serait le premier périple de Magellan autour du monde qui aurait été le premier facteur de globalisation pour certains, tandis que d’autres l’attribuent davantage à la révolution industrielle du XIXe. Une mondialisation qui a été freinée par les deux grands conflits du XXe mais aussi les politiques protectionnistes et les premières restrictions des immigrations. Le phénomène repart au milieu des années 80. En effet le Fonds monétaire international, la Banque mondiale, et d’autres organismes contribuent à renforcer la globalisation en diffusant une vision politique libérale qui finit pas constituer un socle unique.

Depuis l’économie de marché s’impose comme condition de la démocratie. Certes des mouvements s’opposent à cette mondialisation mais ils n’ont pas conceptualisé un système différent susceptible de déboucher sur un autre monde. Un autre facteur est intervenu dans l’accélération de la globalisation du marché : c’est la diminution du coût des transports, en tout cas leur faiblesse par rapport aux coûts de production. Il s’ensuit la généralisation de la division internationale du travail, accompagnée du juste à temps né au Japon. Ainsi les échanges de biens et services augmentent.

Entre 1985 et 2005 la part de la production mondiale qui fait l’objet d’un échange entre les pays a plus que doublé pour approcher les 18 %. Il a fallu pour ce faire des efforts en matière de droits de douane mais aussi un développement important des moyens de communication en particulier grâce aux nouvelles technologies. La modicité des coûts de communication contribue d’ailleurs à la financiarisation de l’économie et au développement des marchés financiers électroniques. Ceci renforce encore les marchés financiers.

Vu dans La Tribune N° 3294

Plus de franchises
Franchise JOTUL JOTUL

Cuisine, bain, placard, cheminées

Apport : 60 000€

Franchise Plus que PRO Plus que PRO

Marketing, communication, publicité

Apport : 0€

Franchise TOM&CO (Tom and Co/Tomandco) TOM&CO (Tom and Co/Tomandco)

Alimentation animale

Apport : 100 000€

Franchise DIETPLUS DIETPLUS

Institut de beauté, esthétique

Apport : 5 000€

Franchise UCAR UCAR

Location de voiture

Apport : 70 000€

Franchise SPEEDY SPEEDY

Centre auto et Station service

Apport : 60 000€

Franchise MY LITTLE WARUNG MY LITTLE WARUNG

Restaurant à thème

Apport : 80 000€

Franchise EWIGO EWIGO

Achat et vente automobile

Apport : 25 000€

Plus de franchises

Actualités

Sonia et Olivier se sont lancés dans l’entreprenariat en août 2019 en reprenant un assortiment breton d’Intermarché et de Netto: 3 Intermarché, dont 1 hyper de 5 200 m², et 1 Netto, dans un rayon de 25 kilomètres. Epanouis dans leur rôle de chefs d’entreprise indépendants Les Mousquetaires, Sonia et Olivier capitalisent avant tout sur […]

L'Indicateur de la Franchise

L'Indicateur de la Franchise

Profil type d'un entrepreneur

Chaque réseau de franchise dresse le profil de franchisé qu’il désire recruter pour tisser sa toile. Cependant, malgré la variété des secteurs d’activité et la diversité des concepts, certaines caractéristiques sont recherchées par un grand nombre de franchiseurs. Alors, existerait-il un profil type de l’entrepreneur franchisé ? Le profil idéal ! En franchise, le transfert […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Roady

Acteur incontournable de la réparation automobile

Apport : 75 000€

CA moyen : 1 650 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.