Des franchiseurs qui aiment les cadres

Sachant qu'un nouveau dossier sur la franchise et les cadres va paraître dans Courrier cadres dans les prochaines semaines, nous revenons sur le dossier paru dans le même magazine (n°1553 du 30 septembre 2004) et signé par Gérard Delteil. Un passage en revue des secteurs et des enseignes qui recrutent a été établi et méritera une comparaison avec les thèmes de cette année.

1) Les superstores s'inspirent des méthodes de la grande distribution pour vendre du matériel de bureau, de la papeterie, de l'informatique voire du mobilier. Ils nécessitent entre 500 et 1000 m2 de surface commerciale. Le marché français est loin d'être saturé. De tels franchiseurs recrutent des cadres venus de la grande distribution. 

2) L'équipement de la personne est largement dominé par les vêtements et reste le secteur le émergent de la franchise. Les inconvénients du secteur sont liés à la mode : fort turn-over et bons emplacements chers. Les créneaux originaux et innovants sont les plus intéressants aujourd'hui.

3) Les fleurs coupées se vendent en libre-service chez Monceau Fleurs, Le Jardin des fleurs ou Rapid'Flore. Là encore inspiration des techniques de la grande distribution. Petits plus : la large amplitude d'ouverture et des prix cassés grâce à des approvisionnement en masse. Attention au lourd investissement personnel au démarrage.

4) L'automobile a encore de l'avenir en franchise. Les franchiseurs ne recherchent pas des garagistes mais des gestionnaires passionnés d'automobile.

5) L'immobilier connaît une formidable progression aujourd'hui. La franchise permet de bénéficier dès le démarrage de la notoriété d'une marque sérieuse. Là le candidat doit mettre en avant ses qualités commerciales.

6) Les services sont encore trop délaissés par franchiseurs et franchisés. Les cadres ont un bel avenir dans les enseignes de services aux entreprises souvent récentes sur le marché français. Autre secteur qui marche bien : le soutien scolaire.

D'autres secteurs recrutent aussi sans être autant médiatisés que les précédents : les opticiens, les coiffeurs, les terminaux de cuisson, la restauration, l'alimentation, le vin, les cuisinistes, les meubles, la beauté, les parfums, etc.

Vu dans Courrier Cadres (n°1553 du 30 septembre 2004)

Articles similaires

La multi-franchise : une opportunité sous conditions

par Audrey Caudron - 24 heures

Il est tentant pour un entrepreneur en franchise de profiter de la réussite de son premier point de vente pour en ouvrir d’autres dans le même réseau. Ce développement en multi-franchise (à ne pas confondre avec la pluri-franchise) peut s’avérer t...

Franchise, commission-affiliation et autres formes de commerce organisé

par Dominique Deslandes - 1 jour

Au moment de la création d'un réseau, un choix s'impose entre différents types de contrats. Mais toutes ces forme de contrats mènent en fait à un seul but : servir au mieux le client dans l’intérêt commun du vendeur et de l'acheteur. Différente...

Que devient le droit d'entrée lors du renouvellement ?

par DD - 6 jours

Lors du renouvellement du contrat de franchise, le droit d'entrée est parfois exigé à nouveau. Rarement facturé "plein pot", il correspond parfois à 50 % du montant initial, mais il varie selon les franchiseurs qui le plus souvent n'en facturent ...

Informations clés

  • Crée le: 11/10/04 02:00

Les franchises qui recrutent