Les CCI, des partenaires de proximité pour vos démarches d'entrepreneur

Les CCI pour Chambres de commerce et d'industrie sont des partenaires incontournables pour tous les candidats à la création ou à la reprise d'entreprise. Elles proposent un panel de services qui favorisent la vie des entrepreneurs, des démarches de création jusqu'à l'accomplissement des tâches administratives inhérentes à l'activité d'une entreprise en France. Elles jouent un véritable rôle d'interface auprès de tous les organismes officiels. Petit tour d'horizon de ces outils mis à disposition des dirigeants.

Le Centre de Formalités des CCI : un seul lieu pour une multitude de services

Dorénavant, le créateur d'entreprise réalise en effet toutes ses déclarations en un seul lieu, le Centre de Formalités des Entreprises des CCI. L'acceptation du dossier par le CFE de la Chambre de Commerce et d'Industrie équivaut à une déclaration auprès des autres organismes de la création.
Ce service mis à disposition dans les différentes CCI est habilité à recevoir toutes les formalités d'immatriculation, de modification et de cessation d'activité. Le créateur prend connaissance des pièces à fournir pour son dossier de formalités. Le centre de formalités en contrôle la cohérence des déclarations et assure un suivi du dossier auprès des différents organismes (Greffe du tribunal , INSEE, services fiscaux, URSSAF, RSI maladie et retraite, CRAM -pour les salariés-, Assedic, Direction départementale du travail de l'emploi et de la formation professionnelle...).

De la création de votre entreprise à l'aide aux montages de dossiers spécifiques

Concrètement, les CCI vous permettent d'obtenir de l'information sur les modalités et démarches nécessaires à l'exercice de votre activité, d'accomplir vos formalités de création d'entreprise et de société, d'obtenir la délivrance ou le renouvellement de votre carte de commerçant non sédentaire, de déposer votre dossier de demande d'ACCRE (Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d'Entreprises), d'effectuer vos formalités de modification (changement d'adresse, d'objet, de dirigeant, augmentation de capital….), de procéder aux formalités de cessation (fermeture d'établissement, radiation, dissolution,…).
Les CCI proposent également à tous les entrepreneurs un soutien au montage de dossiers complexes et des conseils pratiques sur des questions aussi variées que l'exportation de biens ou de services, le développement à l'international, le recours aux contrats d'apprentissage. Elle met en place des outils pertinents et met à disposition des experts en différentes spécialités.
Audrey, rédactrice AC Franchise

Articles similaires

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - 2 jours

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

4 jeunes réseaux de franchise qui recrutent

par DM - 2 jours

Les réseaux de franchise ont vu leur nombre doubler ces dix dernières années. La France, plutôt pionnière en matière de franchise, comptait en 2005 929 franchiseurs et 39 510 points de vente en franchise. En 2016, le nombre de franchiseurs a attei...

Les précautions à prendre avant d'intégrer un jeune réseau de franchise

par Julien Cadoret - 3 jours

Il se passe en moyenne 8 ans entre la création d’une enseigne et son lancement en franchise. Cette période permet au futur franchiseur de vérifier la solidité et la durabilité de son concept, de se constituer une assise financière ...

Informations clés

  • Crée le: 14/03/12 01:00

Les franchises qui recrutent