Le « commerce ambulant » ou «commerce non sédentaire"

L’activité d'un commerçant ou d'un artisan hors de la commune du domicile ou de l'établissement principal, ou sur la voie publique est réglementée et nécessite différentes autorisations, même s'il s'agit d'une activité saisonnière. Dans tous les cas, le professionnel doit être soit immatriculé au registre du commerce et des sociétés (RCS) s'il est commerçant, soit immatriculé au registre des métiers (RM) s'il est artisan, soit déclaré en tant qu'auto-entrepreneur.

Une activité prospère au sein les villes

Le nombre de marchés s’élève à 8000 sur le territoire français, ce qui représente un réel potentiel économique d’autant qu’ils génèrent une véritable attractivité. Selon Pierre-Antoine Gailly, président de la CCI Paris Ile-de-France, les marchés représente « près de 15% du secteur alimentaire », ce qui en souligne encore l’importance.
Le rapport de la CCI Paris Ile-de-France du 30 avril 2015, rappelle également un changement d’habitude de consommation avec le développement du e-commerce. Ce sont aussi ces  consommateurs qui  recherchent ce mode de commerce adapté à leur mode de vie, notamment du fait de la proximité, dans une société ou le temps est précieux, et où chacun tend à faire le choix de la facilité.

C’est dans ce cadre que l’on voit émerger un nouveau type d’offre comme les food trucks ou les magasins éphémères (pop-up stores). Ce type de projet peut être une seconde vitrine pour les magasins qui ambitionnent de tester de nouveaux produits ou pour ceux qui souhaitent se lancer.
Les jours de marchés engendrent toute une activité autour de ceux-ci, une attractivité qui permet un regain économique. De ce fait la structure même des centres-ville est pensée et conçue en fonction, nous pouvons citer l’exemple du marché de Saint-Quentin, ou encore de la halle de Nogent.

Certaines recommandations ont ainsi été émises de ce fait par la CCI Paris Ile-de-France afin d’optimiser ces espaces tout en assurant un cadre juridique sécurisé dans le respect des spécificités territoriales.

La CCI Paris Ile-de-France promet de publier incessamment sous peu un guide opérationnel afin de permettre un meilleur accompagnement dans ce renouveau.

Articles similaires

Services à la personne : les avantages accordés par la loi de finances 2017

par HK - 3 mois

Un communiqué de presse d’Age d’Or Expansion S.A., franchiseur du réseau Age d’Or Services, détaille les nouveautés de la loi de finances 2017 : avantage fiscal étendu pour le recours aux services à la personne, augmentation du CICE et baisse de l...

RSI, cotisations: ce qui change pour l’entrepreneur indépendant dès le 1er de l’an 2017

par Sonia Tajouri - 3 mois

Le fonctionnement même du RSI change. Les assurés ne vont pas forcément s'en rendre compte car il s'agit surtout d'un changement mais cela permet de clarifier en interne une organisation bien complexe. La désignation d'un responsable unique du rec...

Quelles clauses dans un contrat de franchise ?

par HK - 3 mois

La rédaction du contrat doit faire l’objet d’une grande attention afin que ses clauses soient en harmonie avec les exigences françaises et européennes en matière de concurrence. Voici ce en général les clauses d'un contrat de franchise.

Informations clés

  • Crée le: 14/06/15 07:58

Les franchises qui recrutent