Et si vous recrutiez un apprenti dans votre société ?

Selon la récente loi Cherpion du 28 juillet 2011, il est devenu plus facile d'embaucher en France des apprentis. L'alternance est à l'honneur et l'Etat compte bien atteindre les 800 000 jeunes formés en apprentissage d'ici 2015 avec une simplification du dispositif. Explications.

L'apprentissage concerne les jeunes âgés de 16 à 25 ans et permet aux entreprises de bénéficier d'une main d'œuvre qu'elle formera à ses méthodes. Les moins de 15 ans dans l'année civile en cours et ayant achevé la troisième, ou suivi une formation dans le cadre du Dispositif d'initiation aux métiers en alternance (Dima) sont également concernés. Des dérogations à la limite d'âge de 25 ans sont possibles dans certains cas.

Un contrat à durée déterminée

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail à durée déterminée par lequel l'employeur s'engage à assurer une formation professionnelle et complète à un jeune travailleur. La formation de l'apprenti est assurée à la fois par l'entreprise qui le recrute et par un centre de formation d'apprentis (CFA). La formation doit permettre à l'apprenti d'acquérir un diplôme de l'enseignement professionnel et technologique du second degré ou du supérieur, du CAP au diplôme d'ingénieur. La durée du contrat est au moins égale à celle du cycle de formation : généralement entre 1 et 3 ans selon le type de profession et le niveau de qualification préparés par le jeune en alternance.

Une rémunération qui varie en fonction de l'âge

Le salaire minimum légal de l'apprenti est fixé en fonction de l'âge de l'apprenti, de son niveau de formation et de l'ancienneté du contrat. Il varie entre 25 % et 78 % du Smic. Certains accords de branche ou conventions collectives (dans la coiffure par exemple) majorent ces salaires. Sachez que les salaires versés aux apprentis sont exonérés d'impôt sur le revenu, dans la limite du montant annuel du Smic (16 380 euros pour les salaires versés en 2011).

Recrutez un apprenti en fonction de vos besoins

Recruter un apprenti doit se faire de la manière la plus pertinente possible. Vous pouvez vous faire accompagner dans cette démarche (dans les CCI, CMA ou CFA) mais surtout analysez bien vos besoins et gardez à l'esprit qu'il s'agit d'un acte de recrutement comme un autre et qu'il mérite autant d'attention. Posez-vous les bonnes questions : quel niveau de diplôme souhaitez-vous ? Le rythme de l'alternance convient-il à votre activité ?... Avoir formalisé avec précision vos besoins vous permettra d'ailleurs de mieux accueillir votre apprenti.

Déterminez qui sera son maître d'apprentissage

Pas d'apprenti sans maître d'apprentissage. C'est unes des conditions essentielles à la réussite du dispositif. Déterminez donc le collaborateur qui sera chargé d'accompagner le jeune en alternance. Il doit justifier d'une expérience de deux ans et devra suivre l'apprenti tout au long de son parcours dans votre société.
Audrey, rédactrice AC Franchise

Articles similaires

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 6 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 6 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Le métier de courtier en crédit immobilier

par DM - 13 jours

Le courtier exerce l’intermédiation en vertu d’un mandat du client. Il joue donc le rôle d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement. Il peut exercer dans plusieurs spécialités dont le crédit immobilier, le rachat de crédits...

Informations clés

  • Crée le: 26/05/12 02:00

Les franchises qui recrutent