Se développer à l’international : les questions juridiques à se poser par Maître François Luc-Simon (2011)

Actualités & Interviews / Interviews des experts / Se développer à l’international : les questions juridiques à se poser par Maître François Luc-Simon (2011)
  • Créé le : 01/04/2014
  • Modifé le : 10/02/2020
Exporter une franchise implique de connaître certains éléments essentiels tels que le mode d’implantation – master franchise, franchise directe, magasin intégré, joint-venture – les lois et les conditions d’installation dans le pays concerné. Maître François-Luc Simon, Avocat et Responsable du département Franchise, Réseaux et Distribution du Cabinet Simon Associés, nous présente les différents services juridiques proposés aux franchiseurs qui souhaitent se développer à l’international.

 » Le franchiseur désireux de s’exporter à l’international doit passer en revue les différentes contraintes d’ordre économique dont il devra tenir compte pour bâtir le développement de son enseigne dans un pays considéré.

Les problématiques qui sont ensuite examinées sont liées à la logistique parce que par la force des choses, dès qu’il s’agit d’international, des problèmes supplémentaires de logistique viennent se greffer. Puis, nous traitons des problématiques liées aux rapports humains puisqu’il faut des hommes pour faire fonctionner tout cela.

Une fois que nous avons une vision relativement claire de ce que nous voulons faire dans l’intérêt du réseau et de son développement, nous avons la possibilité de voir, avec davantage de clairvoyance, les différents modèles juridiques : master franchise, franchise directe, magasin intégré, joint-venture Les différents modèles juridiques qui sont les mieux adaptés au projet économico-psychologique, humain et logistique que nous avons préalablement imaginé de sorte que le droit ne soit pas une contrainte, mais le support qui fera rayonner l’idée « maîtresse » qui aura présidé à la réflexion du chef d’entreprise dans son développement à l’international.

Si l’architecture au plan juridique des contrats qui sont mis en place fonctionne sous l’application du droit français alors il faut prendre un avocat compétent en droit français. Si en revanche le montage juridique conduit à faire l’application d’un droit local, immanquablement, il faut un avocat en droit local.

Et retrouvez encore plus de vidéos dans notre rubrique Franchiseur : Comment implanter sa franchise à l’étranger ?

Actualités de François Luc Simon- SIMON ASSOCIÉS

Comme l’indique l’article 1347 du code civil, « la compensation est l’extinction simultanée d’obligations réciproques entre deux personnes ». La compensation présente un avantage indéniable pour les deux débiteurs réciproques : elle produit un fort effet de garantie. Au lieu de payer sa dette et de réclamer le paiement de sa créance, chacun pourra, grâce à la compensation, […]

Cass. com., 4 juillet 2019, n°18-10.077 Pour rappel, selon l’article L. 132-1 du code de la consommation (désormais L.212-1), dans les contrats conclus entre professionnels et consommateurs, sont abusives les clauses qui ont pour objet ou pour effet de créer, au détriment du consommateur, un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties au […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Notre recommandation pour vous :
Acuitis

Maison d'Optique et d'Audition

Apport : 80 000€

CA réalisable : 3 000 000€

Candidater maintenant

×
Recevez chaque semaine la newsletter
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques,
conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.