Reportage : La formation des franchisés (2011)

Actualités & Interviews / Interviews des experts / Reportage : La formation des franchisés (2011)
  • Créé le : 22/07/2012
  • Modifé le : 22/07/2012
Les enseignes recherchent des candidats à la franchise avec un profil type. Souvent l’accent n’est pas mis sur le métier et les connaissances techniques mais sur la motivation et le tempérament commercial ou la capacité à manager du candidat.

En effet, pour la plupart des concepts de réseaux de franchise, la réussite repose essentiellement sur une personnalité commerçante, commerciale, managériale. Les compétences aux connaissances peuvent être acquises au sein du réseau. De nombreuses enseignes proposent à leurs franchisés une formation initiale allant de quelques jours à quelques mois. Le principe est d’amener les entrepreneurs à être opérationnels rapidement afin de développer leur activité.

Guinot : « Nous avons des formations qui sont pointues où nous mettons en avant et nous cédons notre expertise professionnelle. Il y a deux semaines de formation obligatoires au siège à Paris. Puis, une semaine de formation sur site où nos formatrices viennent vérifier la bonne qualité de la mise en avant de l’institut au niveau de l’organisation des cabines, du merchandising, de la qualité de l’institut de beauté. Nous avons des rapports d’audit qui sont faits régulièrement et qui assurent la bonne qualité de nos affiliés en France et à l’international. »

Suivant les réseaux, les buts premiers de ces formations peuvent différer, allier les valeurs humaines d’une enseigne à la formation c’est le cas de la franchise Delko. Le programme de formation proposé intègre les apprentis des centres et favorise ainsi l’ascenseur social.

Philippe Lannes : « La réussite se fait par la valeur humaine ! Je peux vous dire qu’aujourd’hui, nous embauchons énormément d’apprentis. Nous avons un programme de formation, il faut savoir que deux apprentis sur trois sont conservés comme mécaniciens. Nous avons énormément de cadres c’est-à-dire des directeurs de magasins qui n’ont qu’un CAP ou un BEP.

Il faut rappeler que le système scolaire en France n’est pas parfait, donc il y a souvent des laissés pour compte qui n’ont pas été au bon endroit au bon moment et pour la preuve j’ai deux de mes centres intégrés – les deux plus gros du réseau d’ailleurs – qui sont dirigés par d’anciens mécaniciens avec qui nous avons fait des formations et qui aujourd’hui, sont cadres et managent un certain nombre de personnes.

Il faut savoir aussi que nous avons ce même profil dans nos responsables de secteur et il y a aussi aujourd’hui sept magasins Delko qui sont détenus par des anciens salariés qui ont tenté l’aventure individuelle. L’ascenseur social n’est pas un véhément chez nous et de toute façon c’est comme toute entreprise, c’est une histoire de passion qu’il faut impérativement transmettre. »

Pour des enseignes de services à la personne et services aux entreprises comme Coviva et Temporis, ces formations sont le gage de l’obtention d’une certification pour les franchisés et des formations intégrales de toute une équipe.

Didier Zaique : « Nous estimons que pour aider les personnes en difficulté, le public fragile, il faut être un expert. Dans le programme, il y a quatre semaines de formation, et la particularité que nous apportons à notre mention de l’agrément qualité, c’est la spécificité de notre secteur par rapport à d’autres activités qui ne peuvent travailler qu’avec l’agrément simple.

Une fois l’agence ouverte, les agents sont accompagnés régulièrement par l’animateur des ventes. Un programme de contact hebdomadaire est organisé avec les franchisés. Ces derniers savent exactement les points sur lesquels nous allons pouvoir leurs apporter notre aide en dehors des outils mis à leur disposition, les logiciels, la hotline juridique, la plate forme qui accueille leurs clients en leur absence… »

Pierre Moritel : « Nous formons toute l’équipe c’est-à-dire le franchiseur et les deux personnes qui formeront son équipe de départ. Ensuite, à chaque fois qu’il intègrera une nouvelle personne, cette dernière viendra systématiquement en formation d’intégration. De telle façon que le savoir faire du franchiseur ne se dilue pas, qu’il soit toujours renouvelé et réactualisé, et que cette formation soit permanente. »

Des programmes de formation des enseignes sont proposés généralement avant le démarrage mais sont pour la plupart des cas proposés sous forme de modules tout au long de l’activité.

Retrouvez ce reportage vidéo qui porte sur la formation des franchisés – Réalisé par AC Franchise en mars 2011.

Actualités de AC Franchise

Oui, le franchisé est un entrepreneur indépendant qui peut donc faire une opération de marketing direct (classique ou sur Internet) librement ou presque car … … il se peut que son contrat de franchise précise qu’il doit soumettre sa campagne au franchiseur pour vérifier la cohérence avec l’image de marque ou pour l’empêcher d’aller sur le terrain […]

Un franchiseur peut-il arrêter un contrat qui prévoyait une tacite reconduction, en imposant au franchisé un nouveau contrat avec des redevances plus élevées, sachant que le 1er mentionnait déjà une hausse possible liée à un indice ? La question ne se pose pas tout à fait comme cela. A partir du moment où il y […]

Plus d'actualités

Fermer le menu
×
Recevez chaque semaine la newsletter AC Franchise
Infos sur les réseaux qui recrutent, guides pratiques, conseils pour réussir …
En vous abonnant, vous acceptez que nous puissions traiter vos informations conformément à notre politique de confidentialité.